Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au début était le Blog ...

Royaume du Maroc: retour de la répression?

29 Juin 2007, 01:00am

Publié par Naim

flag-maroc.gif    Mais que se passe-t-il au Royaume du Maroc ces derniers temps? Dans cette année électorale, les autorités marocaines recommencent à avoir la main lourde. Les tribunaux, eux, commencent à distribuer des peines de plus en plus sévères. Le 1 mai dernier, des manifestants et syndicalistes étaient battus, condamnés et emprisonnés pour avoir "porté atteinte aux valeurs sacrées du Royaume". Le 15 juin, lors d'un sit-in de solidarité avec les détenus du 1 mai, les autorités policières sont intervenues avec une extrême violence contre les militants de l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH). Sa présidente, Khadija Ryadi, a même reçu plusieurs coups sur le crâne, comme le dit elle-même dans un entretien très éclairant sur Menara. L'AMDH va porter l'affaire en Justice puisqu'elle "poursuivra en justice, précise Mme Ryadi, les "forces auxiliaires" en la personne de leur inspecteur général, le général Hamidou Laânigri". Le 26 juin, la cour de première instance de Béni Mellal condamne Mohamed Bougrine, 72 ans (!!!), à un an de prison ferme pour « atteinte aux valeurs sacrées du Royaume ». Ce retour de la répression n'augure rien de bon surtout si on ajoute d'autres restrictions des libertés publiques, comme la campagne de censure, orchestrée par Vivendi et Maroc Telecom, de plusieurs sites et applications d'internet. S'agit-il de stress pré-électoral ou de simple mise au point autoritaire? Dans tous les cas, les résultats ne se font pas attendre. Le Royaume du Maroc recule dans tous les classements au niveau des avancées des libertés et les acquis démocratiques. L'image très positive, que le Maroc a cultivée pendant les premières années du règne du roi Mohammed IV, est en péril. Les responsables de cette régression démocratique feront bien de réfléchir avant de la faire voler en éclats. Notre devoir de citoyen sera de ne jamais les laisser faire!
Commenter cet article
E
salut  bravo mille fois on est vraiment  besoin des gens comme  vous .continuez ,c'est tjrs oui pour votre mot !!!
Répondre
N
Prière, Mourad, de ne pas utiliser cet espace pour faire passer des réglements de compte. Surtout en utilisant des termes qui ne laissent aucune place au débat ouvert et élégant. Votre pensée dénote le retour de la pensée unique (Je détiens la vérité) avec laquelle aucune personne intelligente ne peut être d'accord. L'irrespect dont vous faites preuve à l'égard des institutions de notre pays est en désaccord complet avec la charte de cet espace. Voila les raisons qui m'ont poussé à supprimer votre commentaire de cet article. Encore une fois, prière de s'abstenir de faire de même prochainement. Merci.
Répondre
N
Quand je parlais d'image, Reda et Kenza, c'est l'image que nous avons de soi et l'image que les autres ont de nous (représentation et auto ou self representation). Dans les deux cas, elle doit être positive. Entre l'optimisme de Yassine et le pessimisme d'El Nino, mon choix sera vite fait.L'avis de Houria, encore une fois, est juste. Il faut un équilibre entre cette liberté d'entreprendre et toutes les libertés d'expression.A bientôt.
Répondre
E
Cela ne m'étonne pas tellement. Le Maroc reste un pays africain néo-colonisé par les puissances occidentales. Il ne faut pas se voiler la face. Courage !
Répondre
Y
Salam           Ce que vous avez signalé est vrai certes, mais il faut s'attendre à un changement (sans doute). Reste que la nature de ce changement depend surtout des citoyens. Quel que soit les repercussions, restez optimiste !
Répondre
H
Le Maroc vit une période transitoire décisive. Il est entré dans une phase de libéralisme de bon ton aujourd'hui à l'échelle mondiale. Ce libéralisme a permis l'émergence de grands chantiers et donné beaucoup d'espoirs aux Marocains. Hélas, comme on l'a déjà vu dans de nombreux pays émergents, libéralisme ne veut pas automatiquement dire liberté citoyenne. Si la liberté d'entreprise est aujourd'hui promue au Maroc, la liberté d'expression n'est pas encore aussi en vogue. D'autant que du point de vue législatif, il n'y a pas encore eu de changements marquants. Le Maroc n'a donc peut-être pas encore pris le réel tournant dont nous parlons pourtant depuis longtemps...
Répondre
K
Reda je suis à 100% d'accord avec toi, d'autant plus que j'ai toujours l'impression que ce qui compte pour les autorités marocaine c'est cette fameuse image ...comprendrons nous un jour qu'une façade finit toujours par céder sous le poids de ce qu'elle cache ????
Répondre
R
Quote :L'image très positive, que le Maroc a cultivée pendant les premières années du règne du roi Mohammed IV, est en péril.-------------------------------------------------------------Ce n'est pas l'image que le Maroc projette qui est importante mais bien la réalité sur le terrain !
Répondre
K
Je me suis permise de mettre un lien vers votre post chez moi, j'espère que cela ne vous dérange pas...Ce qui arrive n'augure rien de bon ...
Répondre