Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au début était le Blog ...

Ramadan fini. Mabrouk El Aid !

30 Septembre 2008, 09:00am

Publié par Naim


      Avec quelques heures d'avance, un Aid (Al Fitr) mabrouk à tous les lecteurs, amis, collègues et étudiants qui sont habitués à cet espace. Que ce soit en famille, seuls ou entourés d'amis, je vous souhaite de joyeuses fêtes, pleines de bonheur et de générosité.

      Photo de Boubekeur Boukerma.

Voir les commentaires

Les yeux bleus de Paul Newman se ferment... définitivement

28 Septembre 2008, 09:00am

Publié par Naim

mort-death-paul-newman.jpg      A l'âge de 83 ans, Paul Newman vient de décéder après une dure lutte contre le cancer de poumons. Les cinéphiles se souviennent de lui dans de grands rôles qui l'ont installé dans la légende: La Chatte sur un toit brûlant, L'Arnaqueur, Luke la main froide, Butch Cassidy et le Kid, L'Arnaque... Des rôles forts et joués à la manière unique des prestigieux et premiers lauréats de l'Actors Studio dont il fait partie, à côté de Marlon Brando et James Dean. Malgré son immense talent et une dizaine de nominations aux Oscars, Paul Newman n'a eu la statuette dorée qu'en 1986 avec La Couleur de l'argent, un film mineur de Martin Scorsese.
      Les Palestiniens, quant à eux, se souviennent de Paul Newman comme un acteur, poussé probablement par son ascendance religieuse (son père était juif), qui a longtemps été un supporter de l'Etat d'Israël. Un support qui a été couronné par sa participation militante dans Exodus d'Otto Preminger, un film de propagande israélien et un pamphlet d'un racisme anti-arabe très primaire. Cependant, Paul Newman a pris largement ses distances avec l'Etat Hébreu ces dernières années.

      Ame charitable, fan inconditionnel de courses de voitures (il était patron d'écurie d'automobiles de Champ Car), Paul Newman était connu également par son sens aigu de l'humour. Il se moquait souvent de l'effet que provoquait ses beaux yeux bleus, à tel point qu'il avait tenu à le faire savoir dans son épitaphe mortuaire: Ci-gît Paul Newman. Sa carrière d'acteur prit fin lorsque ses yeux bleus devinrent bruns.

Voir les commentaires

Mois du Ramadan: fumer ou ne plus fumer ?

26 Septembre 2008, 09:00am

Publié par Naim

Anti-Smoking-for-DDB-Kuwait.jpg      S'il y a des personnes qui souffrent le plus pendant le Ramadan, ce sont bien les fumeurs: toute une journée sans goûter à l'exhalaison nicotinée. L'exploit! Bien évidemment, ils se rattrapent assez aisément après la rupture du jeûne et pendant toute la soirée dans des cafés enfumés où c'est pratiquement impossible qu'un non-fumeur puisse s'y installer.
      Mais, pour un fumeur, la cigarette du matin est d'une grande sacralité. Cette cigarette qui, selon les dires du grand philosophe Gad El Maleh, "te met dans un état de ouf" est bien celle qui dirige et conditionne l'humeur quotidienne du fumeur. Parmi les 14 milliards de cigarettes que consomme le Royaume du Maroc, c'est surtout cette cigarette qui atteste du degré de l'addiction du fumeur invétéré. Lancez lui un affable bonjour matinal, il vous répondra tel un pitbull castré: "éloignez vous, je n'ai pas encore fumé". Vous pouvez donc imaginer son état pendant le Ramadan: agressif toute la journée, il pensera d'abord à inhaler sa délicieuse fumée avant de goûter à sa succulente harira. Et la caricature est à peine exagérée.
       Face à ce type de fumeurs, il existe une infime partie de Marocains qui vont essayer de profiter de ce mois de jeûne pour arrêter de fumer et enfumer les autres. Pour cela, ils ne doivent compter que sur leur propre volonté et sur  l'aide de leurs familles parce que l'Etat marocain est aux abonnés absents. A part quelques timides tracts et spots anti-tabac, parsemés dans le temps et l'espace, le ministère de la santé semble ne pas revendiquer ce combat. Rappelons que 34% d'adultes et 18% de la population marocaine fument ce qui place le Royaume du Maroc parmi les 5 premiers pays "fumeurs" au monde. Les Ministères de Justice et de l'intérieur semblent eux aussi ignorer les lois relatives à l'interdiction du tabac dans les lieux publics et tardent à appliquer la loi n°15-91 relative à l’interdiction de la consommation du tabac et de la publicité de ce produit dans les lieux publics ainsi que sa vente aux mineurs. Et pourtant il est tellement facile d'être imaginatif et efficace dans les campagnes de sensibilisation, comme le montrent si bien ces affiches qui nous viennent du Koweït.
Anti-smoking-Kuwait-morocco.jpg

Voir les commentaires

La Justice du Maroc s'acquitte et acquitte son 1er blogueur emprisonné

19 Septembre 2008, 09:00am

Publié par Naim

porte-palais-royal-fes
      Ouf ! 10 jours après avoir envoyé le premier blogueur marocain en prison, la justice du Royaume vient de rétablir son erreur initiale. La Cour d’appel d’Agadir a annulé hier jeudi 18 septembre la peine infligée en première instance au blogueur Mohamed Erraji et a décidé l’abandon des poursuites contre l’accusé.  Ce dernier, rappelons-le, était poursuivi pour manquement au respect dû à la personne du roi.  Pendant ces dix jours, un comité de soutien au blogueur s'est mis en place et a reçu le soutien unanime des blogueurs internationaux, des associations de droits de l'Homme et de Reporters Sans Frontières.
       Une mobilisation qualitative, à défaut d'être quantitative, également de la Blogoma qui a prouvé qu'elle peut se mobiliser efficacement, parfois passionnément, pour défendre un espace dans lequel elle exerce une certaine liberté d'expression. Rapide, la Blogoma l'était également. En quelques heures, des centaines de billets écrits ont alimenté la toile mondiale participant finalement à l'effet boule de neige mobilisateur.
      Il ne faut pas oublier cependant que l'affaire Erraji n'a été que le premier test grandeur nature pour la Blogoma. A part l'affaire Mourtada qui était d'un autre ordre puisqu'elle ne touchait pas à la liberté d'expression, c'est la première fois en effet que la justice du Royaume essaie de juguler une des blogosphères les plus actives du Maghreb. C'est la première fois également que le conservatisme d'une partie de cette blogosphère apparaît clairement sur la surface. Ce n'est pas un tort en lui-même, parce qu'après tout la Blogoma n'est qu'un reflet de la société marocaine, hétérogène, contradictoire mais  bouillonnante. Et c'est tant mieux !

Voir les commentaires

Blog en grève pour la liberté d'expression et la dignité au Maroc !

14 Septembre 2008, 09:00am

Publié par Naim

greve-blog-maroc-erraji-mouhib      Pour une durée de 24 heures, Au début était le Blog... sera en grève demain lundi 15 septembre, pour la dignité bafouée de Tarik Mouhib et la liberté d'expression de Mohamed Erraji.

Voir les commentaires

Un prince marocain tire sur un agent de circulation et s'en tire !

12 Septembre 2008, 00:01am

Publié par Naim

Policier-Tarik-Mouhib-bless--par-le-prince-Hassan-Yacoubi
       Décidément, la rentrée est très chaude au Maroc. En voilà un incident qui va ridiculiser un peu plus la justice marocaine. 24 heures après le procès express et grotesque du blogueur Mohamed Erraji, le makhzen s'illustre à nouveau.
       Résumons d'abord
les faits relatés par plusieurs organes de presse (Le Soir Echos, Al Bayane): mardi 9 septembre vers 18h30, sur la corniche de Casablanca, Hassan Yacoubi, mari de la princesse Lalla Aicha, soeur de Hassan II et tante du roi Mohamed VI, roulant sur un luxueux 4x4 grille un stop et s'est fait arrêter par un policier. Avec arrogance, il aurait insulté le policier en le traitant de mouche et d'insecte (Dabbane et Bakhouch). Tarik Mouhib, l'agent d'autorité, insiste et l'automobiliste dégaine alors une arme à feu et tire une balle à fragmentation sur le pauvre agent. Quelques minutes plus tard, l'appareil policier casablancais, alerté, arrive sur place. Aucune réprimande n'est adressée au tireur. Il serait même escorté jusqu'à son domicile. Vers 21h30, le mari de la princesse est admis dans un hôpital psychiatrique à Salé.
       Pour communiquer l'affaire, l'appareil médiatique ne sera pas laissé en reste. La
MAP, l'agence officielle de presse, produit une dépêche comme pour justifier l'acte répréhensible. Décrivant M. Yacoubi comme étant "dans un état de démence avancé", la Map ajoute cette phrase digne des meilleurs avocats dans les séries américains: l'homme était dans un état de démence avancé, Hassan Yacoubi (HY) a fait usage d'une arme à feu, blessant légèrement à la jambe, le policier. HY souffre depuis plusieurs années de la maladie de Korsakoff, qui entraîne une dégénérescence mentale grave. Il a suivi divers traitements psychiatriques pendant cinq ans dans des établissements spécialisés, au Maroc et en Italie.
      Au cas où ce prince est réellement malade, pourquoi l'autorise-t-on à porter une arme à feu depuis 1995? Comment peut-on accepter qu'un citoyen marocain, blogueur de son état, qui a exprimé un avis somme toute banal soit condamné à 2 ans de prison ferme et que 24 heures plus tard, un autre citoyen marocain, prince de son état, soit relaxé après avoir tiré sur un agent de la circulation? Si le Royaume du Maroc essaie d'ériger un réel état de droit où tous les citoyens sont égaux, eh bien c'est évident que le Royaume s'est trompé de chemin pour y arriver.

Voir les commentaires

Le Royaume du Maroc emprisonne son premier blogueur !

9 Septembre 2008, 17:30pm

Publié par Naim

sin-city-prison
                    Depuis le temps que l'on pressentait: c'est fait ! Le Royaume du Maroc a incarcéré son premier blogueur. Mohammed Erraji est son nom et aussi incroyable que cela puisse paraître, il a été jugé pour cet article écrit en arabe dont vous pouvez voir la traduction en français ou encore en anglais. Comme vous pouvez le constater, rien, dans cet article, ne justifie cette arrestation, encore moins cette peine de prison dont le motif est le manquement dû à la personne du roi. Mohamed-erraji-blog-roi-maroc.jpg
                    Le plus choquant dans l'affaire est le caractère expéditif de la procédure judiciaire. L'article incriminé a été publié le mercredi 3 septembre. Le lendemain, Mohamed Erraji, son auteur, a été interrogé durant sept heures. Vendredi 5 septembre, il a été arrêté. Lundi suivant, c'est à dire le 8 septembre, le jugement tombe: deux ans de prison ferme et 5000 dirhams d'amende ! Qui a dit que la Justice marocaine est lente? Un comité de soutien à Mohamed Erraji est déjà en place et reçoit le soutien unanime des blogueurs marocains et internationaux, des associations de droits de l'Homme et de Reporters Sans Frontières.
                       Ce procès et les circonstances qui l'ont entouré sont finalement représentatifs du système judiciaire marocain. Un système qui souffre de plusieurs maux dont une lourdeur légendaire et une corruption qui ne cesse d'avancer.  Bien évidemment, ce jugement injuste n'est pas le premier et ne sera probablement pas le dernier. A la société civile et aux blogueurs de rester vigilants et de lutter pour leur droit à s'exprimer librement.

Voir les commentaires

Joyeux Ramadan et bonne reprise académique !

3 Septembre 2008, 10:00am

Publié par Naim

mabrouk-ramadan.jpg    Après un long silence dû aux vacances, "Au début était le Blog..." est de retour. Et comme le Ramadan est là, je souhaite à tous les lecteurs de cet espace un excellent mois. J'espère qu'il sera pour eux  un mois de paix, de bonheur et surtout de partage. A mes étudiants, je leur souhaite une joyeuse reprise académique, pleine d'énergie et de générosité. 

Voir les commentaires