Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au début était le Blog ...

Royaume du Maroc: retour de la répression?

29 Juin 2007, 01:00am

Publié par Naim

flag-maroc.gif    Mais que se passe-t-il au Royaume du Maroc ces derniers temps? Dans cette année électorale, les autorités marocaines recommencent à avoir la main lourde. Les tribunaux, eux, commencent à distribuer des peines de plus en plus sévères. Le 1 mai dernier, des manifestants et syndicalistes étaient battus, condamnés et emprisonnés pour avoir "porté atteinte aux valeurs sacrées du Royaume". Le 15 juin, lors d'un sit-in de solidarité avec les détenus du 1 mai, les autorités policières sont intervenues avec une extrême violence contre les militants de l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH). Sa présidente, Khadija Ryadi, a même reçu plusieurs coups sur le crâne, comme le dit elle-même dans un entretien très éclairant sur Menara. L'AMDH va porter l'affaire en Justice puisqu'elle "poursuivra en justice, précise Mme Ryadi, les "forces auxiliaires" en la personne de leur inspecteur général, le général Hamidou Laânigri". Le 26 juin, la cour de première instance de Béni Mellal condamne Mohamed Bougrine, 72 ans (!!!), à un an de prison ferme pour « atteinte aux valeurs sacrées du Royaume ». Ce retour de la répression n'augure rien de bon surtout si on ajoute d'autres restrictions des libertés publiques, comme la campagne de censure, orchestrée par Vivendi et Maroc Telecom, de plusieurs sites et applications d'internet. S'agit-il de stress pré-électoral ou de simple mise au point autoritaire? Dans tous les cas, les résultats ne se font pas attendre. Le Royaume du Maroc recule dans tous les classements au niveau des avancées des libertés et les acquis démocratiques. L'image très positive, que le Maroc a cultivée pendant les premières années du règne du roi Mohammed IV, est en péril. Les responsables de cette régression démocratique feront bien de réfléchir avant de la faire voler en éclats. Notre devoir de citoyen sera de ne jamais les laisser faire!

Voir les commentaires

Le questionnaire des 4 livres... enfin !

25 Juin 2007, 00:01am

Publié par Naim

livre-ouvert.jpg   

Je réponds ici tardivement, je l'avoue et je m'en excuse, à une invitation cordiale pour participer au questionnaire des 4 livres, qu'on appelle impunément le questionnaire Procuste. Une mise au point s'impose tout d'abord: pourquoi l'appelle-t-on ainsi? Il n'y a aucune relation entre Procuste (Procruste pour les intimes) et le questionnaire. Donc je suppose qu'une erreur de frappe s'est glissée en voulant écrire Proust, ou alors il s'agit d'un amalgame entre le livre de Procuste et le lit de Procuste qui existe réellement... dans la mythologie grecque. Bref, que quelqu'un m'explique, je ne dors plus à cause de cette énigme! Mais, trêve de plaisanteries et revenons à nos livres:
Blek.jpg
Les 4 livres de mon enfance:

Les magazines mythiques pour enfants, Majallati et Al-Mizmar, édités par l'Office iraqien de la Culture pour l'enfant. 
Les petites histoires de Mohammed Attia Al-Ibrachi et des traductions arabes d'Arsène Lupin de Maurice Leblanc.
Les bandes dessinées, genre Zembla, Tex Willer et bien évidemment Blek le Roc. Un peu plus tard, ce fut les Mille et une Nuits (ألف ليلة و ليلة).

Les 4 écrivains que je relirai encore et encore:
Gabriel Garcia Marquez (il est très populaire au sein de la blogosphère marocaine)
Najib Mahfouz (Ah, ses descriptions des ruelles et personnages populaires arabes)
Edward Said (un des derniers intellectuels au sens sartrien du terme)
Amin Maalouf (le conte, chez lui, accède à la haute littérature)
vieil-homme-et-la-mer.jpg
Les 4 premiers livres de ma liste à lire ou à relire

Le prophète de Khalil Gibran (cherchez, uniquement, l'excellente traduction de Jean-Pierre Dahdah dans l'édition "J'ai Lu". Cet avis n'engage, évidemment, que moi)
Chronique d'une mort annoncée ou Cent ans de Solitude de Gabriel Garcia Marquez
L'Orientalisme d'Edward Said
Le vieil homme et la mer d'Ernest Hemingway

Les 4 auteurs que je ne relirai probablement plus jamais:
Aussi incroyable que cela puisse apparaitre, je n'ai jamais été déçu par un écrivain. Je peux ne pas aimer quelques livres mais d'autres issus de la même plume peuvent sauver la mise.

Les 4 livres que je suis en train de lire:
Je lis toujours un seul à la fois (comme tout le monde, non?) Celui de maintenant s'intitule Origines d'Amin Maalouf.

Les 4 livres que j'emporterais sur île déserte:
Je vais tricher: une encyclopédie des arts du monde en vingt volumes et les Dix Moalaqat (المعلقات العشر) de la poésie arabe anté-islamique.

Les premiers mots d'un de mes livres préférés

Chronique d'une mort annoncée de G. G. Marquez

"Le jour où il allait être abattu, Santiago Nasar s'était levé à cinq heures et demie du matin pour attendre le bateau sur lequel l'évêque arrivait. Il avait rêvé qu'il traversait un bois de figuiers géants sur lequel tombait une pluie fine, il fut heureux un instant dans ce rêve et, à son réveil, il se sentit couvert de chiures d'oiseaux."  

Les derniers mots d'un de mes livres préférés

Khalil-Gibran---Le-prohete.jpg

Le Prophète, Khalil Gibran

"Encore un peu de temps, un instant de repos au gré du vent, et une autre femme m'enfantera.

Ce ne fut qu'hier que nous nous rencontrâmes en rêve… Le soleil est au-dessus de nous et notre somnolence s'est transformée en plein éveil, et nous devons nous séparer.

Si, au crépuscule de la mémoire, nous devons nous rencontrer de nouveau, nous parlerons encore ensemble et vous me chanterez un chant plus profond.
 Et si nos mains doivent se rencontrer dans un autre rêve, nous construirons une autre tour dans le ciel.

Seule Almitra gardait le silence, fixant le vaisseau jusqu'à ce qu'il s'évanouisse dans la brume. Et quand tout le peuple fut dispersé, elle demeura seule sur la jetée, se souvenant en son cœur de ses paroles :

Encore un peu de temps, un instant de repos au gré du vent, et une autre femme m'enfantera."   

 

Les 4 blogueurs auxquels je passe la main

Cinemasfi
Motic
Lionne de l'Atlas
ainsi qu'à tous mes étudiants qui veulent s'essayer à ce questionnaire, véritable révélateur de personnalité.


ug_fck

Voir les commentaires

Entretien accordé au Portail l'image.info

21 Juin 2007, 09:00am

Publié par Naim

Rachid NAIM à Limage.info : Voir un film étranger, est en soi un voyage vers la tolérance et l'amour.jpeg

    Juste une petite note pour vous proposer un lien vers limage.info, un portail marocain spécialisé dans les médias, le cinéma et les arts visuels. Cette petite publicité n'est pas totalement gratuite ni innocente puisque j'y accorde un entretien sur un sujet qui me tient à coeur: le septième art et la place qu'il doit occuper dans la société et au sein de l'université. L'interview traite également le succès des Journées Cinématographiques de Safi qui sont déjà arrivées à leur deuxième édition. Pour les curieux et ceux qui ne me connaissent qu'à travers cet espace, l'entretien est agrémenté d'une photo de l'auteur de ces lignes. Bonne lecture.
.nti_bug_fck

Voir les commentaires

Ecoutez Safi... chanter !

15 Juin 2007, 20:30pm

Publié par Naim

musiques-des-confr--ries.JPGPour la deuxième année consécutive, l'Association Hawd Assafi organise le "Festival des Musiques Confrériques". Cette année, elle se tiendront du 14 au 16 juin aux portes de l'ancienne médina avec un slogan: "Ecoutez  Safi".

Sept célèbres tariqate (troupes) issues des grandes confréries soufies (zaouiate en arabe) du Royaume se sont donné rendez-vous à Safi. Elles viennent de Meknès, Rabat, Marrakech, Taroudent, Demnate ou tout simplement de Safi comme Al Haj Mohammed Bajeddoub, l'enfant du pays. Fidèles à la tradition ambulatoire qui a animé les zaouiate depuis leurs origines, tous ces groupes convergeront des quatre coins du Royaume vers les rues de Safi, la Place Moulay Youssef et Dar Sultan. Ces rassemblements sont aujourd'hui courrants au Maroc qui remet à l'honneur son patrimoine spirituel. Safi s'ajoute donc à la liste des organisateurs de festivals de musiques sacrées, à l'heure où se clotûre le presigieux Festival de Fès.

Programme spirituel
L'ouverture du "Festival des Musiques Confrériques" aura lieu jeudi sur la Place Moulay Youssef. Vendredi, les troupes devraient déambuler dans Safi à la rencontre du public pour rejoindre la Place My Youssef le soir. Des veillées privées sont également prévues à Dar Sultan (sauf changement de programme) mais elles sont hélas sur invitation, alors que le reste de la programmation est offerte gratuitement au grand public. Le Festival se clôturera samedi, toujours sur la Place My Youssef. Au programme, des tariqate provenant des zaouiate les plus prestigieuses: Daraqaoua, Tijania, Hamdacha, Al Ahmadia, Aïssaoua, Gnaoua, Hadarates... Des confréries anciennes dont les origines remontent parfois jusqu'au Sénégal, à la Guinée ou à l'Algérie et dont les influences multiples ont créé la richesse du patrimoine musical marocain. Chacune de ces troupes nous présentera son propre rituel dansé et chanté à la gloire de Dieu et du Prophète à travers ses taifa, madhi et dikr

Besoin d'une structure culturelle professionnelle
On regrettra seulement que l'évènement n'ait pas bénéficié de publicité. D'ailleurs, les renseignements qui sont donnés ici sont susceptibles d'être corrigés, tenez-vous donc au courant en restant connectés à Cinémasfi. Et c'est bien là un des grands problèmes de notre ville, des choses s'y passent, mais elles y passent inapperçues! Cela prouve une fois de plus que Safi a besoin d'une structure fixe permettant de centraliser les évènements culturels, de les héberger le cas échéant, et de veiller à ce qu'ils aient la visibilité souhaitée. Il est en effet dommage que le dynamisme de nos associations (Hawd Assafi, AFM, etc.)  et de nos instances académiques (FPS) ne soit pas soutenu par une structure professionnelle au service de la ville.
Ce texte est publié par Cinemasfi, l'agenda culturel de Safi.

Voir les commentaires

Trois jours de dessins animés à ne pas manquer!

10 Juin 2007, 09:00am

Publié par Naim

azur-et-asmar-copie-1.jpg
    Comme annoncé hier, voici le programme des trois jours de dessins animés qui nous sont offerts par l'Institut Français de Meknès et son Festival du dessin animé. Cela se passe
du 13 au 15 juin 2007 à Safi, au cinéma Atlantide, et c'est organisé par l'Alliance Franco-Marocaine.

 "Fabuleuses Fabulettes" - 13 juin 10h00
"Azur et Asmar" - 13 juin 16h00 et 18h30
"Astérix et les Vikings" - 14 juin 10h00 et 18h30
"U" - 14 juin 16h00
"Le petit monde de Bahador" - 15 juin 10h00
"Souris City" - 15 juin 16h00 et 18h30

    Pour plus de détails sur ces films, cliquez ici
Pour tous renseignements complémentaires, contactez directement l'AFMS.
    Rappelons que l'AFMS organise également un ciné-club et divers évènements culturels dont vous pouvez consulter le programme en cliquant ici.


     Ce texte est publié par Cinemasfi, l'agenda culturel de Safi.

Voir les commentaires

Des perles du cinéma d'animation à Safi

9 Juin 2007, 22:30pm

Publié par Naim

ocelot.jpgLe "Festival International du Cinéma d'Animation de Meknès" (FICAM) qui s'est clôturé en mai dernier sera à Safi du 13 au 15 juin prochains. Un évènement programmé par l'Alliance Franco-Marocaine de Safi qui connaît un nouveau dynamisme avec un programme riche en dessins animés de mai à juillet.

Au programme des trois jours "FICAM" de Safi, des films longs et courts venus notamment d'Europe, des Etats-Unis et d'Iran. Six projections attendent un public enfantin dont les tout petits-bouts de deux et trois ans. L'évènement se tiendra au Cinéma Atlantide.

« Azur et Asmar » de Michel Ocelot (durée 1h39, tout public): Dans un château européen du Moyen-Age vivent deux amis, deux frères de lait. Azur, blond aux yeux bleus, fils du châtelain, et Asmar, brun aux yeux noirs, fils de la nourrice. Pourtant un jour, les enfants sont séparés brutalement. Cependant, Azur ne peut oublier la légende de la Fée des Djins que lui racontait sa nourrice. Devenu grand, il part donc à sa recherche au coeur de l'ancienne Arabie et retrouve Asmar qui mène la même quête. Rivalisant d'audace, ils iront à la découverte de terres magiques, recelant autant de dangers que de merveilles...

« Astérix et les Vikings » de S. Fjeldmark et J. Moller (durée: 1h18, tout public): Astérix et Obélix sont chargés par le chef du village de s'occuper de Goudurix, son neveu. Ils doivent faire un homme de cet ado prétentieux venu de la capitale. Or Goudurix se révèle être un vrai froussard. Les choses s'enveniment quand les Vikings débarquent en Gaule, décidés à trouver un "champion de la peur" qui pourra, comme l'a promis leur mage, leur apprendre à voler. Selon eux, "la peur donne des ailes" et ils veulent que Goudurix devienne leur mentor...

« U »
de G. Solotareff et S. Ellisalde, (durée: 1h15, tout public): Une licorne prénommée U vient au secours de Mona, une petite fille désespérée par la cruauté de ses parents adoptifs. Le temps passe, Mona grandit et se transforme en une jolie adolescente rêveuse et très préoccupée par son aspect physique. Un jour débarquent dans ce pays imaginaire les membres d'une famille de bruyants et loufoques musiciens et, parmi eux, le charmeur Kulka.

« Souris City » de Aarman Animation, (durée: 1h28, tout public) : Roddy est un rat des beaux quartiers qui après un accident, se retrouve dans les égouts! Dans cet univers, Roddy fait la connaissance de Rita, une dynamique fouille-poubelles. Pressé de retrouver sa belle vie, Roddy requiert ses service, mais Rita insiste pour être payée d'avance, et il n'en a pas les moyens. Ses ennuis ne font d'ailleurs que commencer, car l'infâme Crapaud, qui hait tous les rongeurs, veut "avoir leur peau".

« Le petit monde de Bahador », 3 films d'animation iraniens (durée: 0h55, tout public à partir de 3 ans) :  « Rentrons chez nous » de Behzard Farat, « Compagnon » de Ali Asgharzadeh et « Bahador » de Abdollah Alimorad.

« Fabuleuses Fabulettes », 5 courts métrages d'animation (durée: 0h40, tout public à partir de 2 ans):  « Les fables en délires » de Fabrice Luang-Vija (11 et 12 minutes), « Lunolin, petit naturaliste » de Cecilia Marreiros Marum (7 minutes), « Les trois boucs » de Heikki Prepula (4 minutes) et « L'oiseau à réaction » de Jan Locher et Thomas Hinke (5 minutes).

Par ailleurs, l'Alliance Franco-Marocaine de Safi organise depuis le 2 mai dernier des projections de dessins animés tous les samedis et des films pour grands et petits les mercredis. Parmi les fims d'animation programmés lors de ce ciné-club, les spectateurs pourront découvrir « Prince et Princesse » et « Kirikou et la Sorcière » deux oeuvres de Michel Ocelot, le réalisateur de « Azur et Asmar ». Cet agenda culturel  comporte d'autres événements: concerts, expositions, conférences et rencontres...

Ce texte est publié par Cinemasfi, l'agenda culturel de Safi.

Voir les commentaires

Ode à la Femme et l'Art!

1 Juin 2007, 09:00am

Publié par Naim

 
    L'art a toujours célébré la femme. C'est le moins que l'on puisse dire. A travers 500 ans d'art occidental, cette vidéo met en scène quelques grandes figures féminines qui ont constitué des modèles pour des peintres tels que Raphael, Leonardo da Vinci, Botticelli, Dominique Ingres, Lebrun, Alphonse Mucha, Winterhalter, Albrecht Dürer, Salvador Dali, etc. La technique du morphing permet de faire "bouger" les modèles féminins, leur donnant une aura de séduction poètique. Pour les amateurs d'Art, dont mes étudiants en Histoire de l'Art, cette vidéo va les emmener dans un voyage entre les différents styles picturaux et les différentes époques artistiques. Sur une Sarabande, une musique lancinante de Jean Sebastian Bach, je vous offre cette vidéo pour fêter d'abord le retour de Youtube au Maroc mais également pour fêter l'Art et l'une de ses figures centrales: la femme.

Voir les commentaires