Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au début était le Blog ...

Faouzi Bensaidi et Malek Akhmiss invités des 3èmes Journées Cinématographiques de Safi

26 Avril 2008, 22:00pm

Publié par Naim

    Pour ceux qui ne connaisent pas encore les invités des 3èmes Journées Cinématographiques de Safi, il s'agit du talentueux metteur en scène Faouzi Bensaidi et l'acteur qui monte, Malek Akmiss. Ce dernier a joué dans plusieurs productions marocaines et internationales comme Les jardins de Samira de Latif Lahlou, Rahma d'Omar Chraibi, Où Vas-tu Moshé? de Hassan Benjelloun ou encore le dernière production TF1 Ali Baba et les quarantes voleurs de Pierre Aknine. Mais les internautes marocains se souviennent de lui grâce à son immense talent comique exhibé dans le court métrage Famous de Tarik Daoudi:

    Faouzi Bensaidi, quant à lui, n'est plus à présenter. Comédien, scénariste de Loin d'André Téchiné, réalisateur de plusieurs pièces de théâtre dont la dernière Histoire d’amour en 12 chansons, 3 repas et 1 baiser circule toujours, Faouzi est également le réalisateur de deux longs métrages, qui seront diffusés lors des 3ème Journées Cinématographiques de Safi, Mille mois et de What a Wonderful World dont voici la bande annonce:

Voir les commentaires

Les 3èmes Journées Cinématographiques de Safi: Le programme complet !

24 Avril 2008, 09:00am

Publié par Naim

3 Journees cinematographique de safi

    Comme annoncé, il y a quelques jours, voici le programme complet des 3èmes Journées Cinématographiques de Safi:

Lundi 28 avril (E 16)

  • 14h30: Ouverture
  • 16h15: Débat animé par les Prs. O. Azeroual et R. Naim.

 
Mardi 29 avril

 

Matin

(Amphi 2) Conférence: « Cinéma et imaginaire »

Séance présidée par le Pr. A. Amraoui, EF.

  • 9h30: Ouverture par le Pr. M. Haddiya, Doyen.
  • 9h40: Intervention du Pr. R. Naim, Président de Département.
  • 11h00: Questions et débat.
  • 12h00: Clôture de la conférence.


Après-midi

  • 14h30: Projection du film Mille mois de F. Bensaidi suivie d’un débat animé par le Pr. A. Amraoui (E16).

Voir les commentaires

Les 3èmes Journées Cinématographiques de Safi: 28-29 avril

22 Avril 2008, 00:05am

Publié par Naim

Journees cinematographique safi

    Un petit billet pour vous informer que la filière des études françaises de la Faculté Polydisciplinaire de Safi organise du 28 au 30 avril prochain ses troisièmes Journées Cinématographiques. Cet événement qui fait la part belle au cinéma marocain aura pour thème cette année « Cinéma et Imaginaire » avec diverses projections, ateliers et interventions académiques. Côté réalisateurs et après Nour-Eddine Lakhmari et Kamal Kamal, à l'honneur lors des années précédentes, l'édition 2008 recevra comme invité principal Faouzi Bensaidi avec la projection de son dernier opus What a Wonderful World ainsi que Mille mois, son premier long métrage. Le programme complet sera en ligne ces prochaines heures.
   
    Ceci est une invitation ouverte à tous, soyez donc les bienvenus.

Voir les commentaires

2001: l'odyssée de l'espace à l'Univers-Ciné de Safi

14 Avril 2008, 09:00am

Publié par Naim


    Dans le cadre des ses activités pour la saison 2008, l'Univers-ciné de Safi, le ciné-club de la Faculté Polydisciplinaire de Safi, diffusera jeudi 17 avril à 14h30 le chef-d'oeuvre 2001: l'Odyssée de l'espace (2001, A Space Odyssey) de Stanley Kubrick. Le film qui date de 1968 est une adaptation des nouvelles de Arthur C. Clarke, qui vient de s'éteindre il y a quelques semaines. C'est d'ailleurs ce dernier en compagnie de S. Kubrick qui a signé le scénario de ce monument cinématographique.
2001-odyssee-de-lespace
    La genèse du film tourne autour d'un monolithe noir qui apparaît à des périodes clés: l'aube de l'humanité, à la fin du XX siècle et dans un futur indéterminé. Cet objet mystérieux va influencer les personnages qui gravitent autour, des hommes singes préhistoriques aux astronautes du futur. Dès lors, ces derniers vont affronter Hal 9000, un ordinateur de génie capable du meilleur ... comme du pire.

    Voir et aimer 2001: l'odyssée de l'espace, l'un des plus grands films de science -fiction, n'est pas chose aisée. D'autant plus si on cherche une narration linéaire classique. La vision de cet OFNI (objet filmique non identifié) est une expérience sensorielle dans laquelle le spectateur doit s'abandonner aux images magnifiques des steppes préhistoriques ou encore celles des voûtes célestes et aux musiques sublimes comme celles de Richard Strauss, Johann Strauss ou Gyorgy Ligeti. Stanley Kubrick évoque lui-même cette expérience en ces termes:j'ai essayé de créer une expérience visuelle, qui contourne l'entendement et ses constructions verbales, pour pénétrer directement l'inconscient avec son contenu émotionnel et philosophique (...) juste comme la musique ; "expliquer" une symphonie de Beethoven, ce serait l'émasculer en érigeant une barrière artificielle entre la conception et l'appréciation.

    2001: l'odyssée de l'espace qui contient la plus grande ellipse cinématographique (sa durée: 4 millions d'années !) est un film visionnaire: les astronautes confirment l'exactitude et la rigueur de la représentation de l'espace imaginé et mis en scène par Stanley Kubrick. Le film a souvent divisé les critiques. Cependant, ces derniers sont unanimes: il y a un "avant" et un "après" 2001: l'odyssée de l'espace. Bon spectacle.
Hal 9000, le plus grand méchant de l'histoire du 7ème art.

Voir les commentaires

Jean-Gabriel Chelala, le globe pédaleur, quitte Safi pour reprendre la mer !

13 Avril 2008, 00:01am

Publié par Naim

Jean-Gabriel-Chelala-Safi-au-Maroc
Jean-gabriel Chelala, à l'intérieur de son pédalo, quelques minutes avant le grand départ de Safi.

Jean-Gabriel Chelala a quitté le Maroc hier à 23h00. Enfin ! M. Chelala est un jeune aventurier Franco-Libanais qui a pour ambition de faire le tour du monde, en vélo sur terre et "cyclomer" sur l'eau ! Depuis le 20 mars dernier, il était bloqué à Safi au Maroc faute de vents favorables. Hier, vendredi 11 avril, et après 20 jours d'escale forcée, le vent est tombé et l'appel du large est devenu plus insistant. Le temps que nous fassions des petites courses d'approvisionnement et manger de bonnes pizzas, Jean-Gabriel a repris son pédalo pour sa prochaine escale: la Floride.
  
Mon séjour à Safi était des plus agréables
, expliquait Jean-Gabriel avant le grand départ, même si je suis pressé pour repartir. Les gens étaient d'une extrême gentillesse, j'étais même invité à manger plein de fois chez des gens rencontrés par un pur hasard. Mon arabe libanais aidant un peu, ajoute-il avec sourire. Les larmes à l'oeil, quelques marins et membres du chalutier Ecole de la marine royale marchande lui ont souhaité un bon départ. Les marins du port l'ont en effet accueilli et adopté en lui donnant des coups de main fort précieux. Ils ont pu ainsi ajouter une antenne fixe du téléphone satellite sur le toit de la frêle embarcation.
   
Parti le 13 janvier dernier de Paris, le globe-pédaleur a rejoint le Portugal à vélo pour prendre son embarcation du port de Lagos, le 7 mars. 13 jours plus tard, son voyage fait une pause de trois semaines à Safi. Ce n'est qu'hier donc que la véritable traversée de l'Atlantique peut enfin commencer. Avec un groupe d'amis, nous lui avons souhaité bonne chance et bon vent. Des rencontres fort sympathiques, comme celle faite avec Jean-Gabriel Chelala, on aimerait bien en faire tous les jours.
   
P.S: Cet espace va continuer de donner de temps en temps des nouvelles de l'aventure de Jean-Gabriel, mais vous pouvez également suivre
son journal de bord. Vous pouvez même connaître sa position et suivre son itinéraire à l'aide de Google Maps. Ce service n'est malheureusement pas accessible aux abonnés de Maroc Telecom qui censure ce logiciel depuis 20 mois !
Jean-Gabriel Chelala à Safi au Maroc

Voir les commentaires

Lumières de Safi, palmarès complet de la sixième édition

6 Avril 2008, 05:00am

Publié par Naim

lumieres-couchers-de-soleil-safi-marocCouchers de soleil et lumières nocturnes à Safi. Photo Safiweb

    Le Festival du film Francophone de Safi, Lumières de Safi, vient de se clôturer il y a quelques heures. La sixième édition était à la hauteur des attentes des spectateurs malgré quelques petites failles organisationnelles et des conditions inconfortables des projections (image floue, son parfois inaudible, un public bruyant). Le palmarès a convaincu presque toute l'assistance. Le Grand Prix, l'Osfour d'Or (une véritable sculpture d'un moineau en or massif de 200 gr) a été attribué à l'unanimité au dernier film de Daoud Aoulad Sayed. En voici les détails du palmarès complet:

Osfour d'Or
: En Attendant Pasolini de Daoud Oualad Sayed, Maroc

Prix Spécial du Jury: Caramel de Nadine Labaki, Liban

Meilleur Scénario: Cartouches Gauloises de Mehdi Charef, Algérie/France

Meilleure Actrice: Ghada Adil dans L'Appartement d'Héliopolis de Mohammed Khan, Egypte

Meilleur Acteur: Benoît Magimel dans La Fille Coupée en Deux de Claude Chabrol, France

Mentions d'Honneur pour le film tunisien Elle et Lui et pour l'acteur français Nicolas Cazalé dans Le Fils de l'Epicier.

Prix du Jury Junior:
Adieu Mères de Mohammed Ismaël, Maroc.

Prix de la Presse: Formidable de Dominique Standaert, Belgique.

Prix de la Critique : Elle et Lui de Elyes Baccar, Tunisie.

    Safi, irradiée par ce festival, va reprendre donc sa vie paisible. Pour le cinéma, il faut attendre le prochain festival ou les Journées Cinématographiques de l'université. Vivement l'année prochaine et la septième édition. En attendant, svp, allez au cinéma.

Voir les commentaires

Justice marocaine, entre dysfonctionnements et grâces royales

5 Avril 2008, 09:00am

Publié par Naim

justice-maroc-grace-royale    En plein festival de cinéma, la nouvelle est tombée. Les prisonniers du 1 mai sont libres grâce à une grâce royale. Il y a quelques semaines déjà, une autre grâce royale est survenue pour libérer le jeune utilisateur de Facebook. Bien évidemment, on aurait préféré une autre issue favorable, beaucoup plus judiciaire et beaucoup plus rapide pour Mohamed Bougrine et les 16 autres, mais l'état déplorable du système judiciaire du Royaume nous inquiète encore plus.
    Dans le même journal qui annonce la libération des prisonniers du 1 mai, on nous annonce l'acquittement des gendarmes et hauts magistrats dans l'affaire Mounir Ramach, un narco-trafiquant notoire, pourtant condamnés à des amendes et à des peines de prison ferme pour complicité active avec le baron de l'herbe. Ces circonstances rappellent un autre
acquittement, celui de Abdelaziz Laâfoura, ancien gouverneur de la préfecture de Hay Mohammadi-Ain Sebaa, qui a coïncidé avec la libération de Fouad Mourtada. Laâfoura a été également condamné en première instance à 10 ans de prison ferme. Acquittements de présumés criminels et grâces royales à des prisonniers d'opinion. Etrange ! On a l'impression que ces grâces royales ne surviennent que pour apaiser les éventuelles colères que peuvent donner ces acquittements.
    Mais face à ce chaos et ces contradictions que vit le système judiciaire marocain (reprochés même par Bruxelles), il est temps de se pencher sérieusement sur la réforme profonde de notre
Justice, touchée par des grands maux et non des moindres: corruption, clientélisme, dépendance, "acquittements sommaires".... Un autre chantier urgent en perspective. Décidément, il y en a plein !
Ministere-Maroc-Justice

Voir les commentaires