Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au début était le Blog ...

Bonne année, Gaza !

29 Décembre 2008, 14:00pm

Publié par Naim

gaza-massacre-israel-palestine-enfants      Décidément, Israël fait du terrorisme d'Etat sa spécialité et tient à finir l'année 2008 comme il l'a commencé. Utilisant sa machine de guerre meurtrière, l'Etat hébreu s'acharne encore une fois sur la Bande de Gaza, déjà éreintée par un blocus qui dure depuis des années. Les bombardements intensifs ont fait déjà des centaines de morts et autant de blessés. Et pourtant, on ne peut parler de guerre tant le déséquilibre est criant entre les deux parties. Face à l'une des armées les plus modernes et les plus équipées au monde se trouve une population palestinienne considérée comme l'une des plus pauvres sur cette planète. Quelle fierté peut-on tirer alors du fait de bombarder à l'aide de chars, hélicoptères et autres avions de chasse une population civile entassée dans la plus grande prison au monde à ciel ouvert?
      Les adeptes du Real Politik peuvent toujours expliquer, non sans raison, cette barbarie israélienne par l'approche des élections législatives et l'habituelle course entre les trois partis (Likoud, Kadima et Travail) à celui qui tape le plus fort contre les Palestiniens. Ils peuvent toujours dire que l'armée israélienne devait également embellir son image ternie après la cuisante défaite face au Hezbollah
au Liban pendant l'été 2006. Ils peuvent toujours tenter d'expliquer que Israël fait le sale boulot des pays arabes et du Fatah de Mahmoud Abass... Mais, pour les Gazaouis, il est évident que ces arguments ne peuvent expliquer tant de haine et tant de cruauté. Bonne année, Gaza.
israel-gaza-palestine-boucherie-

Voir les commentaires

Palmarès complet du festival national du film marocain

22 Décembre 2008, 09:00am

Publié par Naim

lola-nabil-ayouch-grand-prix-festival-marocLe Grand prix: Whatever Lola Wants de Nabil Ayouch.

Le prix spécial du jury: Les Cris de Jeune Fille des Hirondelles de Moumen Smihi.

Le prix du cinquantenaire du cinéma marocain: Nos Lieux interdits de Laila Kilani.

Le prix du meilleur premier rôle féminin: Houda Sedki dans Kherboucha de Hamid Zoughi.

Le prix du meilleur premier rôle masculin: Omar Lotfi dans Casa Negra de Nourredine Lakhmari.

Le prix du meilleur second rôle féminin: Saadia Ladib dans Amours Voilés de Aziz Salmy.

Le prix du meilleur second rôle masculin: Mohamed Ben Brahim dans Casa Negra.

Le prix du meilleur scénario: Amours Voilés de Aziz Salmy.

Le prix de la première oeuvre: Le temps des camarades de Mohamed Chrif Tribak.

Le prix de la musique originale: Tamazirte Oufella de Mohamed Mernich.

Le prix du montage: Kandisha de Jérôme Cohen-Olivar.

Le prix du son: Casa Negra de Nourredine Lakhmari.

Le prix de la meilleure image: Itto Titrit de Mohamed Abbazi.

Courts métrages:

Le Grand prix: Chant Funèbre de Mohamed Mouftakir.

Le prix du scénario: Sellam et Démétan de Mohamed Amine.

Mention spéciale du jury: Paris Sur Mer de Mounir Abbar.

Jury de la critique:

Le long métrage Casa Negra de Nourredine Lakhmari.

Le court métrage Izorane de Azlarabe Alaoui Lamharzi.

Jury de la Presse:

Le long métrage Casa Negra de Nourredine Lakhmari.

Le court métrage: Sellam et Démétan de Mohamed Amine.

Voir les commentaires

Georges Bush, chaussures volantes et vengeance symbolique

16 Décembre 2008, 19:00pm

Publié par Naim

chaussure-symbole-irak-bush.jpg
      En pleine effervescence cinéphilique, la rumeur s'est répandue comme une traînée de poudre: Georges Bush a essuyé un jet de chaussures de la part d'un journaliste irakien (Mountazer al-Zaïdi). A la vision des images, on ne peut qu'admirer le merveilleux réflexe de Bush. Eviter deux fois de suite des chaussures volant à une telle vitesse est une prouesse qu'on ne peut qu'applaudir. Cependant et de l'autre côté, risquer sa carrière, sa vie peut-être, pour donner aux télévisions du monde entier l'une des plus belles images du XXI siècle est un geste et un acte dont le courage n'a d'égal que la préméditation qu'il a mis pour y arriver.
      Plus fort qu'un attentat, plus parlant qu'une bombe et plus spectaculaire qu'une manifestation, ce jet de chaussures a une portée symbolique fort profonde. Un tel président, assurément l'un des pires des Etats d'Unis d'Amérique, ne mérite même pas les grains de poussière tombés des chaussures (de pointure 43 pour les soucieux du détail) qui l'ont effleuré. Face à tant de victimes et de haine semée dans différentes contrées du monde, une paire de chaussures vient de répondre avec tant de classe et d'élégance.
      Bien évidemment, cette paire de chaussures ne peut faire oublier les millions de victimes irakiennes tombées sous l'embargo de Georges Bush Senior et sous les balles de Gorges Bush Junior. L'Histoire le jugera et va encore le juger mais pour les citoyens du monde entier, qui exultent déjà, ils peuvent déjà célébrer les fameuses chaussures de la vengeance.


Vidéo de G. Bush esquivant le jet de chaussures du reporter irakien Mountazer al-Zaïdi

Voir les commentaires

Et le meilleur film marocain de 2008 sera...

12 Décembre 2008, 09:00am

Publié par Naim

Affiche-du-festival-national-du-film-tanger-2008      Devenu annuel, le Festival National du Film va débuter du 13 au 20 décembre 2008. Il en est à sa dixième édition, l'âge de la maturité disent certains. Une édition riche et variée qui va voir la projection de 14 longs métrages et autant de courts. De prime abord, le programme est alléchant.
      Après la déception des productions marocaines (Kandisha de Jérôme Cohen-Olivar et Tu te souviens d'Adil? de Mohamed Zineddaine) projetées au dernier Festival international de Marrakech, le public attendra avec impatience de voir les autres films comme Kherboucha de
Hamid Zoughi et
surtout Casa Negra, le dernier Noureddine Lakhmari. La dixième édition du festival coïncide cette année avec le cinquantenaire du cinéma marocain. A cet égard, le festival va diffuser une petite sélection de 15 films censés représenter le meilleur de 50 ans du cinéma marocain.
      Le programme détaillé de ces festivités cinéphiliques est déjà en ligne sur le site du Centre Cinématographique Marocain. Et, pour finir, voici la liste des films de la compétition officielle. Bon cinéma et que la fête du cinéma marocain soit totale.


  Chant Funèbre

Réalisateur : Mohamed Mouftakir



  Double Voix

Réalisateurs : Driss Rokh et Rachid Zaki



  Izorane

Réalisateur : Azlarabe Alaoui Lamharzi



  Flou

Réalisateur : Youssef Britel



  Minuit

Réalisateur : Younes Reggab



  La Route des Hommes

Réalisateur : Hicham El Jebbari



  Le Pain Amer

Réalisateur : Hassane Dahani



  Les Poupées en Roseaux

Réalisateur : Ahmed Baidou



  Le Général

Réalisateurs : Morad Khaoudi et Saad Tsouli



  Liberté Provisoire

Réalisateur : Naoufel Berraoui



  Paris sur Mer

Réalisateur : Mounir Abbar



  Sellam et Démétan

Réalisateur : Mohamed Amine Benamraoui



  Rêve-éveil

Réalisateur : Ali Tahiri



  Un Formidable Voyage

Réalisateur : Abdeslam Kelai



  Amour Voilés

Réalisateur : Aziz Salmy



  Casa Négra

Réalisateur : Noureddine Lakhmari



  Francaise

Réalisateur : Souad EL Bouhati



  Itto Titrit

Réalisateur : Mohamed Abbazi



  Kandisha

Réalisateur : Jérome Cohen OLivar



  Kherboucha

Réalisateur : Hamid Zoughi



  Le Temps des Camarades

Réalisateur : Mohamed Chrif Tribak



  Les cris de Jeunes Filles des Hirondelles

Réalisateur : Moumen Smihi



  Nos lieux Interdits

Réalisatrice : Laila Kilani



  Number One

Réalisateur : Zakia Tahiri



  Tu te Souviens d'Adil?

Réalisateur : Mohamed Zineddaine



  Tamazight Oufella

Réalisateur : Mohamed Mernich



  Two Lakes Of Tears

Réalisateur : Mohamed Hassini



  Wathever Lola Wants

Réalisateur : Nabil Ayouch

Voir les commentaires

Aid mabrouk et bon appétit

8 Décembre 2008, 09:00am

Publié par Naim

brochette-de-foie-maroc-aid-elkebir.jpg
       Aid Al Adha oblige, je vous souhaite des moments festifs agréables, des orgies culinaires modérées et un sens du partage exemplaire. Toutefois, une photo et une pensée toute particulière à celles et à ceux qui sont obligés d'être loin de chez eux en ces périodes de fêtes.

Voir les commentaires

Adaptation, le film que tout apprenti scénariste doit voir !

2 Décembre 2008, 09:00am

Publié par Naim

adaptation-affiche-film-jonze-cage-streep      Pour accompagner notre Atelier d'écriture où les étudiants doivent produire un scénario  original d'un court métrage, l'Univers-Ciné, le ciné-club de la Faculté Polydisciplinaire de Safi, diffusera le jeudi 4 décembre Adaptation, un film de Spike Jonze sur un scénario de Charlie Kaufman. Pour ceux qui l'ignorent, ce dernier est celui qui a commis le scénario, très original, du délirant Being John Malkovitch (Dans la Peau de John Malkovitch) du même S. Jonze.
      Adaptation raconte dans une hallucinante mise en abîme l'histoire d'un scénariste qui s'appelle Charlie Kaufman et qui essaie d'adapter Le Voleur d'orchidées de Susan Orlean, un livre réputé inadaptable. Kaufman hésite entre l'envie d'en faire un scénario artistique et la tentation den faire une recette commerciale, comme réussit à faire son frère jumeau Donald Kaufman.
       Interprété par les talentueux Meryl Streep, Chris Cooper et surtout Nicholas Cage dans un magnifique double rôle, Adaptation est un film qui résume  d'une manière intelligente et drôle l'acte mystérieux de la création et l'éternel syndrome de la page blanche.
Bande annonce du film Adaptation de Spike Jonze.

Voir les commentaires