Juan Carlos visite Sebta et Melillia, les plus vieux bastions du colonialisme!

Publié le par Naim

carte-map-colonisation-espagnole-de-ceuta-melilla-et-les-iles.jpg

    Contre toute attente, vu l'excellence des relations maroco-espagnoles, le roi espagnol Juan Carlos commence aujourd'hui une visite officielle de Ceuta et Melilla, deux villes situées au nord du Maroc et occupées par l'Espagne depuis cinq siècles. C'est la première fois que l'actuel roi d'Espagne y met les pieds. La dernière visite officielle d’un monarque espagnol remonte à 1927, quand le grand-père de Juan Carlos, Alphonse XIII, s’y était rendu.
    Le timing de ce voyage n'est pas anodin puisque le Royaume du Maroc célèbre ces jours-ci le 32ème anniversaire de la marche verte, évènement symbolique par lequel le Maroc a récupéré son sahara qui était occupé par...l'Espagne. Par ce geste déplacé, cette dernière essaie d'instaurer un fait accompli colonial. A l'approche des élections législatives espagnoles, José Luis Rodriguez Zapatero et son parti socialiste jouent la carte de la fibre nationaliste en obligeant Juan Carlos à effectuer la visite officielle. Voilà une initiative que le Parti populaire n'a jamais réussi à faire, et bien évidemment ne peut jamais critiquer !
    Aussi surprenant que cela puisse paraître, la réaction du Maroc a été, cette fois-ci, très vigoureuse: le rappel de l'ambassadeur à Madrid, et l'envoi de communiqués vifs de la part du gouvernement. Les parlementaires s'y sont mis également puisqu'ils organisent un sit-in devant l'ambassade d'Espagne et une séance plénière sera même consacrée à cette visite. La séance sera marquée par des interventions du Premier ministre, des présidents de groupes parlementaires et des représentants des formations politiques.
    Cependant, soyons réalistes! Si le Royaume du Maroc a plusieurs cartes à jouer (pêche, émigration, liens économiques...), sa marge de manœuvre reste très limitée. Les négociations entre le Maroc et le Polisario sont toujours dans un tunnel et l'Espagne peut encore jouer un rôle. Le Maroc marque donc le coup en attendant d'être en mesure de demander solennellement la libération de Sebta, Melillia et les îles méditerranéennes devant la quatrième Commission des Nations Unies, spécialisée dans les affaires de décolonisation, et pourquoi pas, la Cour Internationale de Justice.

 

Commenter cet article

Pénélope 05/11/2007

Vous avez raison, ce sont des morceaux de Maroc. Bises Penny

hmida 05/11/2007

J'ai fait le tour des blogs au sujet de ce problème ! J'ai laissé des commentaires parfois ....Mais c'est  lapremière fois que je tombe sur cette formule : SOYONS REALISTES!En effet, sur ce problème, il faut que les marocains - gouvernment, partis, parlementaires et surtout peuple - sachent raison garder!Jusuq'à ce jour, JAMAIS le Maroc n'a entrepris qupoique ce soit de sérieux, de concret et surtout de INTERNATIONALEMENT RECONU pour récupérer Sebta, Melilia, les iles jaafarines, l'ile de Nekkor et le rocher de Badis.Déjà, le ridicule ilôt de Leila ou du Persil ou de Targha a failli nous quitté une guerre, alors qu'il est marocain.Donc soyons réalistes! Sachez que nous avions (nous l'avpons toujours je crois) un parlementaire qui se présenter à  Rabat dans une Mercdedes immatriculée à Melilia! Qu'est-ce à dire? Je laisse l'intéressé rpondre....Donc soyons réalistes! Rapellons-nous que des milliers de familles marocaine vicent de Sebta et Melilia! Rapellons-nous que les émeutes de Tétouan et de Nador n'avaient rien à voir avec la politique, mais qu'elles étaient la conséquence de la  taxe de sortie de DH 500.Donc soyons rélaistes! Et avouons-nous que le plupart de personnalités  qui on manifesté à Rabat se déplacent à Sebta ou Melillia pour faire leurs achats.Donc soyons réalistes ! La Chine a récupéré Honkgong et Macao! Mais c'est la Chine!Voulons-nous récuperer ces territoires ? Soomes-nous en mesure de le faire?Soyons réalistes!

La safiote 05/11/2007

la visite de juan carlos pr sebbta et mellilia est totalemnt refusée par ts les marocains , parce que sebbta et mellilia appartiennent au territoire marocain , et que la souverainté espagnol ds notre territoire est rejetée.C'est pour cela qu'il faut ouvrir un dialogue a propos , pour régler ce probleme .

Naim 06/11/2007

La Safiote et Pénélope, vous avez raison. Il suffit même de dire que les deux villes étaient marocaines environ 7 siècles avant de tomber aux mains des deux puissances coloniales de l'époque: lePortugal et l'Espagne!! Le fait qu'elles restent espagnoles longtemps (400 ans) n'est pas un argument comme semble le penser des journalistes espagnols.Hmida, le pragmatisme politico-économique doit prévaloir sur des considérations sentimentales. En tout cas pour le moment. Il y a des chantiers plus urgents: développer les régions du nord du Maroc, surtout celles qui sont limitrophes aux deux cités. C'est quoi cette histoire de parlementaire qui circule avec une voiture immatriculée à Melilla?? La presse est au courant? Il faut un billet sur ça, non?

sara essaidi 06/11/2007

J’ai entendu dire un jour à al jazzera une ministre espagnol qui insiste sur le fait que Sebta et Melillia font partie de l’espagnol géographiquement parlant, ce qui m’a étonné  c’est qu’elle parle comme si c’est une evidence !!!.la question qui se pose c’est est ce c’est de la politique ou bien ils croient que les marocains sont des bêtes ?!!!!! 

Ibn Kafka 06/11/2007

hmida, tu confonds réaliste et défaitiste! Ne t'a-t-il jamais effleuré l'esprit que Sebta et Mlilya pourraient faire l'objet d'un réglement global avec le Sahara auprès du gouvernement espagnol, et de préférence tant le PP que le PSOE?

asma chekkouri 06/11/2007

salutAttendre le bon moment pour réclamer un droit, cela peut paraître  sage mais penser vous que le colonialiste n'y songe pas .régler d'abord la question du Sahara et ouvrir ensuite le dossier des deux villes colonialisées, c'est bien organisé mais ça peut marcher partout sauf en politique. Pour ne pas ouvrir ce deuxième dossier les colonialistes feront tout,  en ombre ou en plein jour (ça dépend), pour empêcher la résolution du premier. Autant proclamer les deux au même temps.  Vous savez à bien y réfléchir autant ne rien demander du tout pour le moment, et s'investir à nettoyer et s'occuper de  nos rues déjà  libérées des colonialistes français, qui puent la négligence et qu'on se précipite ridiculement   à réparer peu de temps avant les visites du souverain.  

Azmi 06/11/2007

Salut :Je pense que le gouvernement marocain actuel  doit penser à la revendication des deux villes marocaines colonisées depuis 5 siécles ,et non à la visite du roi d' Espagne.

Naim 06/11/2007

Je ne crois pas, Ibn Kafka, que Hmida (ni moi d'ailleurs) a exprimé la moindre petite once de défaitisme dans ce commentaire. L'exemple de la Chine est très éloquent à cet égard. Les négociations avec la Grande-Bretagne se sont faites d'égal à égal. Dans le cas qui nous intéresse, la balance géopolitique et économique n'est pas en faveur du Maroc. Mais c'est bien de réveiller le dossier de deux manières complémentaires et efficaces: médiatique et juridique.C'est un point de vue qui se respecte, Asma, surtout que le colon n'attend jamais. Il est toujours en attaque sur plusieurs fronts. Mais comme je l'ai dit dans le billet, la marge de manoeuvre marocaine est très limitée.

Farid 06/11/2007

Juste pour mettre un peu d'eau dans le moulin du réalisme.Je remercie le citoyen hmida d'avoir évoqué dans le même commentaire à la fois la notion de "réalisme" et la décolonisation de Honk Kong...Il donne indirectement, un exellent exemple de ce que pourrait être l'avenir de Ceuta et mellilia. En effet on se rend compte que nous ne pourrons envisager la décolonosation de Sebta et Méllilia que lorsque le Maroc aura atteint un niveau de développement tel que les citoyens de Sebta et Mellilia n'éprouvent aucune crainte à l'idée d'être sous contrôle marocain.Moi aussi j'ai éprouvé un sentiment de honte et d'humiliation à l'annonce de cette visite Juan-Carlesque mais soyons réalistes posons nous une question simple: si nous avions été citoyens de Sebta ou de Méllilia préférerons nous être sous contrôle marocain ou espagnol (tut chauvinisme mis à part) ?La réponse à cette question donne une idée du pourquoi il est encore irréaliste d'envisager dans un avenir proche le retour de Sebta ou Mellilia dans le giron marocain. Cela ne veut pas dire qu'il faille nécesairement baisser les bras ou démissionner dans ce dossier.

Naim 08/11/2007

Salut FaridEn ces temps de passion exacerbée, il est vrai que le moulin du réalisme a besoin de temps en temps d'eau.A bientôt.

ahmed 08/11/2007

salam:je crois qu' il y a d' autre choses a faire que passè le temps a demander l 'impossible  , sachant que les marocains vivant a sebta ne voulent pas vivre au maroc ,labàs  au moins ils ont une vie mieux que leur voisins pauvres marocains .... si j etait labàs je rest espagnolais   ......

salima 09/11/2007

salut , la visite ce n'est qu'un prétexte futil pour mettre la main et les pieds sur notre terre , c'est une déclaration implicite que les deux villes seraient espagnoles ...mais "nous avions la puce à l'oreillepour rendre à lui la pareillequand il refuse d'écouter nos conseilsde se mettre en veillecar il ne pourrait faireune huitième merveille..."Sebta et Mlilia sont marocaines malgrés tout ...mais il faut régler le problème avec tant de sagesse , parce que la fratérnité entre les deux peuples ne date pas d'hier ...et  l'histoire témoigne...

salima 09/11/2007

C'ESTDifficile de trouver une justification dans le voyage du Roi d'Espagne Juan Carlos dans les derniers vestiges de l'empire colonial espagnol, Sebta et Mlilya cette visite n'est qu'un prétexte futil pour géner les marocains ou bien pour essayer de faire  une huitième merveille , mais il faut écouter bien à nos conseils de se mettre  en veille , et la fratérnité entre les deux peuples ne date pas d'hier il faut recous au passé et songer à l'avenir ...

YASSINE 10/11/2007

SalamSoyons raisonables ! Ce n'est pas le contexte idéal pour intensifier les critiques, mais c'est un point en faveur du Maroc.

abdel 31/12/2009


Mais pourquoi râler contre cette visite? moi, je trouve très bien que ces villes soient espagnoles puis aue leurs habitants, mêmes les musulmans de la ville, veulent être espagnols. Notre
nationalisme infantile est vraiment ridicule. Il y a des sujets plus urgents chez nous! Non?



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog