Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour ceux qui ont raté les Journées Cinématographiques de Safi !

Publié le par Naim

Voila un des comptes rendus des Journées Cinématographiques organisées par nos soins au sein de la Faculté Polydisciplianire de Safi. Des articles élogieux issus de belles plumes, comme celle-ci, ça fait toujours plaisir!

Programme-journ--es-p-1.jpgEn ce mardi 8 mai, l'Université et le Cinéma se sont rencontrés, se sont reconnus et se sont aimés à Safi. A l'occasion des « Deuxièmes Journées Cinématographiques » organisées par la Filière des Etudes Françaises de la Faculté Poly-disciplinaire de Safi, s'est tenue la conférence intitulée « Nouvelle Dynamique du Cinéma Marocain ».

Rassemblés autour d'une même table, les autorités de la Faculté de Safi, les enseignants de Lettres Françaises, et les professionnels dont le Centre Cinématographique Marocain, ont parlé d'une seule voix en faveur d'un développement de la culture de l'image. Sujette hier encore à la risée, l'étude de l'image s'est aujourd'hui imposée à l'Université Marocaine. Avec courage, le Doyen de la Faculté Poly-disciplinaire de Safi, M. El Mostapha Haddiya a pris sous son aile les « Journées Cinématographiques » car il a compris l'enjeu crucial de l'image dans la création des identités individuelles et sociales.

 Du grand écran à celui de l'ordinateur
En psycho-sociologue qu'il est, le Pr. Haddiya s'interroge justement sur l'importance du cinéma pour la construction d'une identité sociale dans un monde globalisé où paradoxalement, les individus sont de plus en plus fragmentés. En témoigne le mode de consommation du cinéma par le jeune public marocain qui, seul devant son ordinateur, regarde sans distinction les films du monde entier et de tous genres. Nous sommes donc bien loin de l'époque des ciné-clubs où les jeunes (généralement gauchistes) se rassemblaient autour de quelques oeuvres « select ».
 Un pavillon marocain à Cannes
 ccm-logo.jpgSe pose dès lors la question du positionnement du cinéma marocain dans cette fresque mondiale et de sa visibilité à l'intérieur et à l'extérieur du pays. M. Mohammed Bakrim, représentant le Centre Cinématographique Marocain, est fier pour sa part de dire que le cinéma marocain existe à l’échelle internationale et y est reconnu. Pour preuve, le Maroc fait partie des quelques rares pays élus à avoir un pavillon à Cannes. Si notre cinéma a acquis une telle légitimité, c’est, selon lui, grâce à trois caractéristiques fondamentales: sa régularité (15 longs métrages par ans), sa visibilité (4 films marocains en tête du box office en 2006) et sa diversité à la fois thématique, esthétique et générationnelle.
 Films marocains premiers au box office
Le formidable engouement que nous connaissons à présent n’est pas non plus le fruit du hasard. Il est un héritage à la fois de la tradition cinéphilique du Maroc, de l'entêtement des pionniers du cinéma marocain. Mais surtout, il est la résultante d'une réelle politique publique. Le Royaume peut ainsi se vanter d'être parmi les rares pays au Monde à avoir su conserver son exception culturelle au delà de tous les accords de libre échanges signés. Il peut même se traguer, comme la France et la Corée du Sud, d'avoir ses films qui peuvent ainsi supplanter les super-productions américaines  en salle. Et le résultat est encourageant puisqu'aujourd'hui, les jeunes sont prêts à prendre la relève des pionniers qui leur ont transmis la passion du cinéma au delà des années de plomb.
 Après l'exception culturelle, l'exception pédagogique

Ces jeunes, c'est à eux que pense justement le Pr. Rachid Naim lorsqu'il veut engager d'avantage l'Université dans la construction du cinéma marocain. Car le cinéma, c'est la capacité de créer sa propre image de soi. Il s'agit donc de permettre à une vision marocaine d'exister parmi la diversité des points de vue que propose le cinéma mondial. 

Pour devenir un discours et un savoir, la création cinématographique doit être accompagnée par la réflexion épistémologique des chercheurs marocains. Ce sont eux qui pourront créer leur propres analyses sur leurs propres images. Ainsi, la vision que nous avons de nous-mêmes ne sera plus filtrée par le regard d'un Autre comme elle l'est aujourd'hui puisque le cinéma « non Occidental » fait l'objet de très peu d'études de la part de la communauté académique mondiale.

Si elles veulent se lancer sur cette piste de recherche, les facultés marocaines doivent avoir des outils. Elles ont besoin de réintroduire la culture cinéphilique mise à mal par la disparition à un rythme vertigineux des salles de projection. Elles ont aussi besoin de moyens. Et le Pr. Naim de plaider pour aller plus loin que l'exception culturelle, vers l'exception pédagogique, qui permettrait aux ciné-clubs académiques de sortir de l'illégalité en projetant des films exemptés de droits d'auteurs.

Afin de pouvoir « résister » dans le combat identitaire qui secoue aujourd'hui la planète globalisée, il faut un partenariat entre les décisionnaires académiques, les décisionnaires du cinéma, et les artistes afin que tous puissent devenir les maîtres de l'Image, de Notre Image!

Commenter cet article

dsad 11/11/2008 09:22

thnaks ......

soumia 31/03/2008 23:24

bsr Mr Naim ,d'abord je vous remercie fort ,vous a vez un gout litteraire artistique trés particulier ,vous avez poussez peut etre tt vos etudiants d'aimer l'art et c vrai ! je suis une de tes etudiants qui aime la maniere de votre travail , et je te felicite pr le blog c'est trés bien fait ,tjrs en courant de l'actualité ,breffff ,j'esper une bonne contuniation et je remercie tt ceux qui ont travailler pr reussir ce travail.. que dieu vous aide!! soumia.k

El khader 18/12/2007 21:50

Je vote toujours pour les étudiants. que dieu vous guide vers la réussite amence lien je le fait pour vous les etudianthttp://updatedcv.nuxit.net/

mouhssine 19/11/2007 12:51

Pour les comptes rendus vous avez oublié votre entretien ici   Il est intéressent   

ليلى ايت سعيد 30/05/2007 00:16

salam prof.rachid..اولا : merci pour le joli commentaire et désolé  moi aussi  mon clavier  reconnait  les caractères arabes et moi ساكتب بالعربية ..ربما لاني اعشقها كثيرا او لان اللغة الارستقراطية مع التحفظ علىالكلمة ..صارت حكرا على الاخرين استتناء نحن ...اسعدني كثيرا مرورك البهي واطلالتك الجميلة على مدونتي المتواضعة ..ولكن ردك لم يقنعني فيم يخص الايام السنمائية ..لانه بالفعل كان هناك تحيز في التنظيم لأصحاب اللغة الارستقراطية ..هذا من جهة اما من جهة اخرى .. وربطا للتواصل بين  طلبة الشعبتين ما رايك في المدونة المشتركة ؟؟تكون باللغتين معا ؟؟من جديد ..شكرا لمرورك البهي واطلالتك الجميلة وبصمتك الرائعة في مدونتي ..لك كل الود استاد نعيم ..ودمت متالقا دائماليلى ايت سعيد

Naim 26/05/2007 21:54

Salam LailaD'abord merci pour le commentaire et désolé mais mon clavier ne reconnait pas les caractères arabes. Les étudiants et professeurs de la filière arabe sont toujours les bienvenus. Entre les deux filières, il y a énormément de points communs. Il n'y a aucun "aristocratisme" de la part d'une langue ou une autre. On doit cultiver ces points communs et rendez-vous à la 3ème édition avec, je l'espère, votre grande participation. Ok?Maa SalamaP.S: J'ai aimé votre blog et j'y ai laissé un commentaire.

ليلى ايت سعيد 25/05/2007 18:21

اولا ..لا استطيع ان اخفي اعجابي بالمدونة الرائعة للاستاد نعيم رشيد ..بمواضيعها البهية والمتيرة ..وقد اعجبتني فكرة القصة القصيرة جدا ... تمنينا المشاركة ولكن ربما لاعتبار اللغة نظل خارج الدائرة مع اننا مسلك واحد ...عموما هي فكرة جميلة ..ثانيا بخصوص الأيام السنمائية  استغربت كثيرا لكون شعبة الدراسات الفرنسية وحدها من كانت المسؤولة عن تنظيم الأيام والإشراف عليها دون أن يكون هناك إشراف وتنظيم مشترك بين مختلف الشعب  أو على الاقل شعبة الدراسات العربية ... وهذا لاننا كنا المعنين أكثر بهذه الايام فنحن ندرس مادة السينيما ونمتحن فيها ..والعجب أن نفاجأ  بشعبة الدراسات الفرنسية وحدها المسؤولة وكاننا لا نجيد هاته اللغة الارسطقراطية ؟؟؟ثم فيم يخص ورشة السينما ..لم لا تكون ورشة مشتركة عوض أن تبقى منغلقة على ذاتها ومعنية فقط باصحاب اللغة الارستقراطية ؟؟؟وعموما ..المدونة رائعة جدا ، لا بمواضيعها ولا بالافكار الجميلة التي تحملها ..عسى ان  تكون مجالا اوسع للتواصل بين ........وبين ..........دمت متالقا استاذ نعيم  ليلى ايت سعيد  

Adil 16/05/2007 05:00

Nice blog ,rich content and great music.I am adding you to my favortie Moroccan blogs list.

dounia 15/05/2007 23:25

bonsoir, c'était vraiment une réussite, on en a gardé de beaux souvenirs; à la prochaine édition alors                                  bonne soirée à tout le monde                                                               

Anasse 15/05/2007 14:29

BonjourUn grand merci à tous ceux qui ont organisé ou aidé à la réussite de ces journées( cadre enseignant, étudiants, invités, gens du centre cinématographique marocain...)

Mehdi from Agadir 14/05/2007 01:21

Magnifique ta musique, du Ennio Moricone en guitare sèche et violon ! Tu m'as donné la chaire de poule ! 

Anouar 13/05/2007 18:12

Rebonjourvoici mon blog au cas où vous voulez l'ajouter à vos liens:bahanni.over-blog.comMERCI

Anouar 13/05/2007 18:06

BonjourJe suis sûr que les journées ont eu un succés-car c'est pas mal pour une deuxième tentative-Et je tiens à remercier tout les étudiants qui ont aider de près ou de loin, je veux juste qu'ils gardent la relève pour les années prochaines et de participer objéctivement.Un grand merci aussi à tout les invités.J'ai l'honneur de laisser des traces sous forme de PHOTOS qui immortaliseront ces journées!