Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le cinéma marocain champion du box-office en 2006 au Maroc

Publié le par Naim

   
   
Cela ressemble à une première: trois films marocains occupent le podium du box-office en 2006 au Maroc. Selon les statistiques du Centre Cinématographique Marocain (CCM), Marock de Laila Marrakchi arrive en première position, suivi de La Symphonie marocaine de Kamal Kamal et du long métrage Les Ailes brisées de Abdelmjid Rchich.
    Ces trois films marocains,
comble de surprise, se classent devant deux superproductions américaines, classées respectivement quatrième et cinquième, The Da Vinci Code de Ron Howard et Mission impossible 3 de J. J. Abrams. Est-ce un signe de la relative bonne santé du cinéma marocain? On peut, à priori, le penser malgré le fait qu'il faut remonter à la treizième place du box-office pour trouver un autre film marocain, Heaven's Door des frères Nouri.
    Mais à en juger par les contraintes, ce résultat est même exceptionnel. En fait, le cinéma national souffre d'un immense problème de visibilité vu le manque cruel de distributeurs courageux et de salles disponibles. Même timidement, le cinéma marocain organise donc sa défense dans son propre territoire face au rouleau compresseur hollywoodien. Dans d'autres contrées, le cinéma américain occupe des parts de marchés pouvant atteindre plus que 90%. Cette résistance cinématographique marocaine n'est pas nouvelle. Ces trois films du podium 2006 viennent s'ajouter à une liste non négligeable de films marocains ayant trouvé leur public comme Mektoub et Ali Zaoua, de Nabil Ayouch ou encore Les Bandits, le succès de Said Naciri.
    Chapeau bas donc au CCM et au travail colossal fourni par l'équipe de son président Nourredine Sail. Mais il reste du travail encore. L'exemple de la Corée du Sud doit nous inspirer. Un pays qui a vu son industrie cinématographique s'exporter partout dans le monde grâce à un système de quotas qui garantit la projection d’un nombre minimum de films coréens sur les écrans
. Espérons alors que 2007 soit encore meilleure pour le cinéma marocain. C'est une question de survie... cinématographique.

Commenter cet article

YASSMINA 26/02/2007 22:29

slt  je pense qu\\\'on  entend  les semaines du film européen par les organinisateurs.......é je pense que c festival qui font tourner surtt au MAROC  chaque année mettent une certaine  valeur, malgré que les marocains  n\\\'ont pas confience !!é c rare de les retrouver ds les ciné à safi ;d\\\'ailleurs si en compar e avec la ville de casa ou marrakech  on trouve une  grd diffirence.
mais quand meme j\\\'étais ravie de recevoir cette nouvelle !!!

Naim 25/02/2007 22:05

Je crois, Anouar, ce qu'on peut faire pour aider le cinéma national, c'est aller voir les films dans les salles (quand il y en a) ou acheter leurs DVDs (quand il y en a).J'espère également Larbi que la prochaine étape du cinéma marocain est la conquête du marché européen même s'il est protégé.

anas 23/02/2007 23:53

salut
il est evident que les marocains ont soif de productions nationales , qu'il s'agisse de series télévisés ou films, pourvue que ça soit de la   bonne qualité.chose qu'à surement rempli ces films. alors bravo et bonne continuation.

Larbi 23/02/2007 11:21

En matière de culture j’ai toujours pensé que le cinéma est un exemple à suivre par les autres domaines. Il n’y a pas si longtemps les réalisateurs marocains faisaient des films très élitistes et incompréhensible par le public. Puis vient la vague des films qui parlent aux gens en langage simple , le public a suivi.Aujourd’hui tout le monde se plaint du faible vente des livres aux maroc. Je crois que les éditeurs marocains seraient inspirés de suivre l’exemple des cinéastes et publier des œuvres accessibles à tout le monde.Dans tous les cas bravo à nos cinéastes qui arrivent à se faire une place honorable face à des superproductions mondiales. J’espère qu’ils passeront à l’étape suivante : conquérir les marchés étrangers et se faire exporter.

adilowsky 22/02/2007 23:51

je crois que le cinema marocain a fait un grand progrée, soit par la qualité soit par le nombre de films realisés.mais le grand probleme ca reste le pirattage et le manque flagrant de salle de projection.d un autre coté, je trouve que c est bien de voir 3 film marocains a la tete du boxoffice. chapeau!!!

Rachid ZIDINE 21/02/2007 22:32

La marche des milles Km commence par un pas. j'espère que c'est  le cas pour notre cinema marocain. Avec des producteurs et  des ditributeurs  courageaux , il doit y avoir de bons scénarios, des réalisateurs qui connaissent leur métier et des comédiens compétents et non des charlatants qui nuisent à ce bel art et entravent la progréssion de notre industrie cinématographique qui peut être un tremplin économique considérable pour notre pays et un facteur décisif  quant à  l'épanouissement de notre socièté et l'enrichissement de sa culture .     

Anouar 21/02/2007 21:02

C'est avec joie que nous apprenons cette nouvelle.On ne veut que du bien pour notre cinéma,  mais qu'est ce qu'on peut faire de bien pour l'aider, appart remplir les salles de diffusions ou ne pas acheter les films piratés?