Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi s'étonner que Marine Le Pen puisse devenir Présidente?

Publié le par Naim

la-france-aux-francais-mosquee.jpg

Sans faire offense aux mots de Shakespeare, il y a quelque chose de vraiment pourri en république française. Et cela ne date pas des récents sondages qui donnent vainqueur Marine Le Pen, présidente du Front National, au 1er tour des élections présidentielles de 2012. Des années durant, la France s'est vu aller dans une descente vertigineuse et dangereuse vers un repli sur soi identitaire. En 1995, Jacques Chirac, le président sortant, et inventeur de l'image raciste du bruit et d'odeur des immigrés, s'est trouvé face à Jean-Marie Le Pen, papa de Marine, au second tour des élections présidentielles. Les éditos de l'époque ont certes tiré la sonnette d'alarme mais, avec la vieillesse du père Le Pen, ils ont vite baissé la garde. Les idées haineuses cependant ne meurent jamais et reviennent souvent sous un visage angélique. Ce visage s'appelle aujourd’hui Marine.

Bien évidemment, ces récents sondages ont provoqué des réactions de peur, d'indignation, voire même de colère comme celle, en bas, de Robert Badinter. Ces réactions, bien que nécessaires, sont soit tardives, soit hypocrites ou pire encore, les deux à la fois. Tardives, parce que comme vu un peu plus haut, cela fait des années que cela est pressenti. Hypocrites, parce qu'il n'y a pas de réelle différence entre les idées racistes de Marine Le Pen et les pratiques du gouvernement français sous l'ère Sarkozy. Ce dernier, pratiquant un véritable racisme d'Etat, pour reprendre les dires d'Eva Joly, la députée européenne, a une idée sur les problèmes de la France: ce sont parfois les Roms mais ce sont surtout les noirs et les arabes. Cette idée est scandée à plusieurs reprises par d'autres politiciens français, sans aucune remontrance.

Prenant les idées du Front National à son compte, Sarkozy n'avait-il pas réduit d'une manière caricaturale l'Islam à des pratiques mineures telles que l'excision et la polygamie? Les idées de l'extrême droite ne sont-elles pas largement répandues au sein des médias et chez plusieurs intellectuels français? La télévision française, publique de surcroit, continue d'engager un chroniqueur, considéré officiellement comme raciste par la Justice française. Mais pourquoi va-t-elle le renvoyer, puisque le gouvernement français, lui même, a longtemps gardé un ministre jugé également pour des injures raciales.

Il est clair que ça faisait longtemps que les idées racistes s'expriment au plus haut niveau de l'Etat français. Une vingtaine d'années exactement, après les remarques "olfactives" mythiques de Jacques Chirac sur les immigrés. Depuis, le bruit raciste s'est largement diffusé et l'odeur xénophobe s'est amplement répandue: Sarkozy, Brice Hortefeux, Eric Zemmour, Alain Finkielkraut, etc.

C’est triste à dire, mais à moins d'un autre "sursaut républicain", la France est prête à accueillir un président de l’extrême droite, que ce soit l’année prochaine ou en 2017. Dans les plus hautes sphères médiatiques et politiques, une banalisation de pratiques et de discours discriminatoires et haineux s’est tranquillement installée et surtout institutionnalisée. Et dire maintenant qu'on s'étonne que Marine Le Pen puisse devancer Sarkozy aux élections présidentielles de 2012 !

 

Commenter cet article

eva baila 17/04/2011 10:35


ça fait déjà un moment que le discours général des gens qui nous gouvernent (en France) vise à nous monter tous les uns contre les autres... oui c'est lamentable, oui j'ai honte d'être de ce pays
en ce moment... Les Français qui ont double-nationalité pourront toujours choisir de partir si ça ne tourne pas comme il le souhaite. Moi, je devrais rester en France parce que je n'ai pas le
choix. Et je devrais une fois de plus "me tartiner" un président que je n'aurais pas choisi.


Too Banal 22/03/2011 22:48


Lamentable! Et dire que Sarko a oeuvré pour que sa politique de rafler des voix à l'extrême droite se retourne contre lui!
Dans la même veine :
http://www.bladi.net/mosquee-marais-saint-etienne.html
Bonne semaine lumineuse et printanière!


Naim 13/03/2011 23:42


@ Philco, loin de moi l'idée de généraliser cette idée à toute la société française mais c'est indéniable que ces idées nauséabondes sont, aujourd'hui, très courantes dans les discours politiques
et médiatiques français.
Pour la réaction de R. Badinter, je ne l'ai pas critiquée. Au contraire, elle est très salutaire. tardive peut être. Pour 2012, je ne crois pas que Marine a des chances sérieuses mais au delà...!


Naim 13/03/2011 23:38


Merci Pénélope, Dima, Nathalie et Margareth, complétement d'accord. Cette banalisation d'idées extrémistes et racistes est affligeante. Comme je l'ai signalé dans le billet, elle est évolutive,
hélas, depuis une vingtaine d'années.


margareth 13/03/2011 08:09


Par manque de temps je ne pourrai pas développer longuement mon opinion concernant la situation politique en France, qui nous entraîne sur une pente de plus en plus dangereuse. Mais je dirais que
je partage tout à fait le commentaire de Pénélope (n°4, ci-dessus). J'ajouterai cependant qu'à un racisme latent s'ajoute une part de désarroi face à la dégradation constante de notre société à
laquelle nos politiques, de quelque bord qu'ils soient, se révèlent incapables de répondre d'une façon efficace.


PHILCO 11/03/2011 10:50


La montée du FN et de ses ides nauséabondes masquées par le look beaucoup plus agréable que celui de son diplodocus de père est une évidence. Je crois cependant que, comme le choix islamiste dans
certains pays musulmans, il s’agit beaucoup plus d’un choix par dépit que d’un choix de société réel. N’instruire qu’un procès à charge de la société française est un jeu facile et relativement
stérile parce qu’il ne s’adresse qu’à ceux qui le partagent. Je dirai même qu’il est contre productif dans la mesure où il crée un ostracisme que… l’on reproche aux ides que l’on dit combattre.
Heureusement, en France, il existe autre chose que des sympathisants de l’extrême droite et qu’ils sont même largement majoritaires comme en témoigna le score (plus de 80%) par lequel papa Le Pen
fut balayé au second tour des élections de 2002. Je reste persuadé que si sa fille accède au second tour elle sera battue par un score identique. Je n’en veux pour preuve, qu’il existe autre chose,
que les éléments sur lesquels les portraitistes à charge de la société française sont TOUS de source… française. Aux références que vous citez, on pourrait en citer tant d’autres qui dénoncent ce
que vous nous accusez d’être. De JF Kahn à Eva Joly, de Rue 89 à Libération en passant par France culture, Arte, le Monde et tant d’autre nombreux sont ceux qui se lèvent pour condamner tous les
dérapages que vous dénoncez. Voyez donc, pour cette affaire Zemmour, les conclusions du prsident de la LICRA :
« Dans les colonnes du quotidien Libération du 8 mars, le président de la LICRA Alain Jakubowicz tire les enseignements du procès Zemmour.
"Par une décision rendue au nom du peuple français, la Justice a condamné Eric Zemmour, considérant qu’il avait « dépassé les limites autorisées de la liberté d'expression ». Il a été ainsi mis fin
à près de 12 mois d’une polémique qui a trop souvent été réduite à une diatribe entre pro et anti-Zemmour. Les enseignements de ce procès, sur l’état de notre société, la place des associations, le
sort réservé aux décisions de justice et l’évolution même du projet républicain, sont d’une autre importance."
Hortefeux, vraie honte du gouvernement sarkosyste, a été viré du gouvernement et a été condamné pour injure non publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine par la justice.
Vous en prendre à Badinter pour dire que sa réaction est hypocrite et tardive ne me paraît guère pertinent quand on connaît ses positions, de tout temps, anti racistes. J’en veux pour preuve sa
dernière charge contre les mesures de déchéance de la naturalisation française aux tueurs de policiers que proposait le gouvernement de Sarkosy et qui a été contesté y compris au sein même de sa
majorité.
Autre contre exemple du portrait que vous dites être celui des français la dénonciation des propos de Chantal Brunel, pourtant députée UMP, proposant de a proposé de "remettre dans les bateaux"
d'éventuels immigrés clandestins en provenance du Maghreb par Fillon lui-même !
Il est donc faux d’affirmer que « Dans les plus hautes sphères médiatiques et politiques, une banalisation de pratiques et de discours discriminatoires et haineux s’est tranquillement installée et
surtout institutionnalisée » comme vous le faites. Oui il existe certaines dérives qu’il faut dénoncer, mais, pour que ces dénonciations restent crédibles, ne tombons pas dans la caricature facile
et démagogique.


nathalie G 09/03/2011 22:48


Les FRANCAIS sont fière d'être CHAUVIN en voilà la preuve. Mais ils oublient que TOUCHE PAS A MON POTES (1984) est passé par là. Celà a engendrés "les couples mixtes" et oups ils ont fais des
mioches(enfants).Ils seront présents (du moins j'espère) aux urnes.


dima 09/03/2011 10:22


Analyse pertinente sans concessions. L'esprit de Vichy est encore là et la banalisation des idées racistes au sein de la socièté française fait fureur...


Pénélope Timiste 09/03/2011 09:20


Bonjour Naim. En tant que française, profondément croyante en l'universalité de Dieu, quelle que soit la façon dont on l'honore, profondément démocrate et républicaine, éprise de liberté et de
justice, respectueuse de la vie, je suis ulcérée de ce sondage. Plus que ça : J'AI HONTE ! Nous avons été un grand pays et nous nous complaisons aujourd'hui, dans la fange raciste, dans le discours
de la haine. Et nos politiques ont créé cette monstruosité simplement par arrivisme personnel. Ils ont tous surfé sur un sentiment d'insécurité, qui n'est pas l'insécurité elle-même. Ils ont ouvert
la boîte de Pandore.
Mais, souvenons nous de l'histoire de la boîte de Pandore. Quand tous les maux se sont répandus sur la terre, il restait, au fond, une toute petite, minuscule chose : l'espoir.
Alors oui, j'ai quand même l'espoir que mes concitoyens vont ouvrir les yeux. J'ai l'espoir que ce sondage n'est que du vent dans la mesure où, comme partout d'ailleurs, les extrémistes répondent
toujours, cliquent, militent, plus que les autres. C'est d'ailleurs l'erreur fondamentale des démocraties, que de croire qu'elles sont éternelles. La preuve qu'elles peuvent être en danger.
J'espère que nous serons beaucoup à nous indigner, à nous mobiliser, à nous battre. Mais je crains que, enfants gâtés d'une prospérité volée à d'autres peuples, nous autres européens, occidentaux,
nous nous laissions entrainer sur des chemins dangereux.
En tous cas, au nom de tous les français qui sont ulcérés des résultats de ce sondage, je présente mes excuses les plus sincères à tous mes amis terriens, connus ou inconnus...
Amitiés. Pénélope