Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3 ans avec sursis pour des journalistes. Sans blague !

Publié le par Naim

       
    Voilà, le verdict est tombé dans l'affaire Nichane
qui a suscité des commentaires parfois passionnés. Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné lundi à trois ans de prison avec sursis le directeur de publication, Driss Ksikes, et la journaliste Sanaa Al-Aji. Le jugement ne s'arrête pas là: le magazine sera interdit durant deux mois et il devra payer une amende de 80 mille dirhams !!

    Doit-on se réjouir parce que les journalistes ne sont pas allés en prison ? Le Royaume du Maroc sort-il gagnant de cette affaire ? A vous de voir. Des journalistes étaient condamnés, comme des criminels, pour avoir publié des blagues que tout un peuple véhicule. Voilà ce que l'Histoire retiendra...

Commenter cet article

Naim 20/01/2007 02:21

Dans un monde idéal, la liberté d'expression doit être totale. La seule limite doit être le respect. Hélas, on ne vit pas dans ce monde.Je crois que Omar a résumé le problème d'une manière élégante. Les "esprits libres"  transgressent les interdits. Les responsables châtient les "esprits libres". La société est ainsi faite. La nôtre également.Cependant, un Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, même si ses opinions diffèrent des nôtres. Merci.

adilowsky 19/01/2007 22:48

je crois que le Maroc a besoin de bcp de temps pour devenir un peu plus civilisé en matiere du respect de la liberté de la presse.En attendant cet avenir lointain, les autorités restent les plus fort.

Badr 17/01/2007 18:37

Dire ou ne pas dire telle était, et resterait ainsi la question universelle, qui provoquerait des hauts et des bas à tout temps. En revanche, la liberté d'expression ne peut être prise en aucun cas,  comme cible, néanmoins être le bouc-émissaire ou le lustre, afin de régler des comptes plus ou moins personnels. Attaquer la presse, c'est attaqué la voix du peuple, s'en prendre d'une manière ignoble à des gens qui n'ont rien fait que de reprendre des blagues que  les "citoyens" ont véhiculées. 
 

D'aucun croient le verdict était "trop sévère", du point de vue professionnel, plutôt qu'humain. Mais soyons logique et voyons les choses autrement :
 

1-Nous sommes un pays Arabo-musulman. Et là je ne veux même pas m’auto poser, et/ou évoquer la question de «  Laïcité ».
 

2- Me demander où les gens vont avec –le grand manque d’éducation et de respect- que la société marocaine commence à avoir, ou qu’elle  ait eu toujours, mais qui ne faisait pas figure dans les journaux.
 

3-La laïcité ! Elle n’est guère citée dans la constitution, et ne fasse pas figure, pour qu’elle se fasse adoptée dans un élément qui constitue la société marocaine, qui n’est pas un secteur privé, qui suit l’état, et qui fait partie d’elle -La presse-.
 

4-Que ces journalistes, sont censés être le porte parole du peuple je veux bien l’admettre, mais à quel prix ? Pour ne pas dire en quel honneur ?
 

5- Du côté de chez ceux qui défendent la liberté d’expression, je vous prie de défendre les «  citoyens », leur intérêts, plutôt que de défendre des blague à la con, faites  sur … qui ? Ou je ne sais quoi ?
 

Car cela me semble rare et cime important !
 

Par contre, j’avais toujours apprécié leurs articles sur les grandes familles qui gouvernent, ou les personnalités issus  de Fès, sur les ministres marocains, sur d’autre personnalités qui font  les lois ici, mais j’aimerai bien monsieur, que vous nous dites : De quel genre étaient ces blagues, pour avoir une si dure peine de prison et une amande de 80 milles DH ?!      
 

Rachid ZIDINE 17/01/2007 16:48

Au Maroc  il  y a le Roi, le peuple et le Makhzen. Ce dernier lutte de toutes ses forces pour que les choses au Maroc restent comme elles sont. Rien ne changera si nous nous contentions de regarder. Pour acquérir un droit, il faut bouger. L’Europe ne deviendrait pas ce qu’elle est maintenant si les européens, guidés par leur intelligentsia, n’avaient pas sacrifié tant de choses et en premier lieu leur sang. C’est le rôle de l’université de former des gens qui savent où, quand et comment s’exprimer. Malheureusement on essaie d’occulter ce rôle à ces derniers avant-postes du savoir et de réels  débats au Maroc et contre cela, également, il faut réagir.

maryam 17/01/2007 00:35

salutce jugement est un avertissement pour d'autres et pour toute personne qui veux faire de mêmetous le monde repète des blagues comme celle là entre amis mais elles rentrent dans le cadre des tabousle problème c'est que quand elles ont été publié par le journal on les a condamné.Il fallait au lieu de ça accuser tous les marocains

Sidi Omar 16/01/2007 20:07

Salut,
Précisons une petite chose s'il vous plait: Le devoir des "esprits libres" est de transgresser les interdits.. et le devoir des responsables est de chatier les "esprits libres".. C'est tout.. A mon avis, il ne s'agit pas de LIBERTé ou de NON-LIBERTé, mais d'un contrat social entre deux forces antithétiques qui co-existent.. qui doivent co-exister ainsi.

free man 16/01/2007 15:17

Nichane a été suspendu et les deux journalistes qui attaquaient la societe toute entiere ne sont que des tartufs cherchant a etre celebres et fameux ......Tout citoyen soucieux des libertés individuelles et collectives ne peut que regretter ce qui s¹est passé. Et ce qui s¹est passé me fait penser au proverbe qui dit : «Dieu, préservez-moi de mes amis, mes ennemis, je m¹en occupe !». Voilà des journalistes amis des libertés qui donnent l¹occasion à une atteinte aux libertés ! C¹est pourquoi nous appelons toujours à ce que tous nous fassions preuve de responsabilité. Nous ne sommes pas au Danemark. Nous faisons partie a une societe musulmane avec des regles. Il faut donc savoir raison garder. Et cela est valable aussi bien pour les journalistes que pour le gouvernement.
une simple lecon a apprendre .....

ghouirgate fatima ezzahra 16/01/2007 14:11

amina le mond musulman tou entier a proteste contr les caricatur sur notr prophet tu croi qe c'est facil dacept ca ici au maroc ?? bien sur qe non tou le mond devien tou a coup contr nichane pourtan il pleur de ri de ses blag!!!!!

amina 16/01/2007 13:44

slt
 

Franchement, je pence qu'il n'y pas encore la vrais  liberté d'expression au Maroc ; ni la pure liberté de presse, si c'était le cas, les journalistes et l'hebdomadaire ne connaîtront pas ce sors pour quelques blagues!
 

                                                Merci et à très bienôt
 

Yassine 16/01/2007 08:04

Salam
La romanisation de la littérature ne signifie pas l'application aux autres genres du canon un genre qui n'est pas le leur.