Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog en berne. Khatibi n'est plus !

Publié le par Naim


Un des grands penseurs marocains vient de s'éteindre. Abdelkébir Khatibi, professeur universitaire également, a laissé une oeuvre foisonnante et vivante. De La Mémoire tatouée au Corps Oriental en passant par L'Art calligraphique arabe et de La mille et troisième nuit... A (re)découvrir d'urgence.

Commenter cet article

vita 29/03/2009 22:56

Merci de me faire connaître cet auteur. VITA

layachi 21/03/2009 13:43

"ina lilah w ina ilayhi raji3oun" 

photoeil 19/03/2009 09:24

"La splendeur du visible la seule que je connaisse - est au-delà de tout infini, de tout absolu. Je fus enfin délivré des dieux et de leur insaisissabilité. Ma présence, oui, dans la sublime présence des choses, et leur vide cruel est le mien. Le futur? De l'amour, rien que de l'amour(...)"Cette citation de Khatibi résume son parcours et sa philosophie dans la vie.

ilham 18/03/2009 21:54

il était un homme de grande valeur il a laissé un grand trésor dans le domaine de la littérature maghrébine comme (la mémoire tatouée le meme livre ...)c'est  domage que le Maroc a perdu une personne comme le romancier et le sociologue abdelkabir elkhatibi

Margareth 18/03/2009 14:15

Je partage votre deuil et votre douleur pour la perte d'un homme de grande valeur.

mounir 17/03/2009 17:11

Le Maroc, la scène littéraire et culturelle perd un grand homme.Repose en paix khatibi. 

politis 17/03/2009 13:14

Toute une génération de marocains ont grandi avec l'enseignement du Docteur Abdelkbir Khattabi.Un seul regret pourtant quant à son action : il n'a pas su défendre l'Institut de Socilologie. Dommage ...Mille fois dommage!

noureddine 17/03/2009 10:13

Une grande perte pour le Maroc et les marocains

eva baila 17/03/2009 09:40

Les Grands ne s'éteignent jamais, ils continuent d'éclairer nos ténèbres...Il faut passer la lumière pour que la voix du poète ne se taise jamais.Merci Monsieur le Professeur Naim, de  "faire passer" la belle lumière.