Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean-Gabriel Chelala, le globe pédaleur, quitte Safi pour reprendre la mer !

Publié le par Naim

Jean-Gabriel-Chelala-Safi-au-Maroc
Jean-gabriel Chelala, à l'intérieur de son pédalo, quelques minutes avant le grand départ de Safi.

Jean-Gabriel Chelala a quitté le Maroc hier à 23h00. Enfin ! M. Chelala est un jeune aventurier Franco-Libanais qui a pour ambition de faire le tour du monde, en vélo sur terre et "cyclomer" sur l'eau ! Depuis le 20 mars dernier, il était bloqué à Safi au Maroc faute de vents favorables. Hier, vendredi 11 avril, et après 20 jours d'escale forcée, le vent est tombé et l'appel du large est devenu plus insistant. Le temps que nous fassions des petites courses d'approvisionnement et manger de bonnes pizzas, Jean-Gabriel a repris son pédalo pour sa prochaine escale: la Floride.
  
Mon séjour à Safi était des plus agréables
, expliquait Jean-Gabriel avant le grand départ, même si je suis pressé pour repartir. Les gens étaient d'une extrême gentillesse, j'étais même invité à manger plein de fois chez des gens rencontrés par un pur hasard. Mon arabe libanais aidant un peu, ajoute-il avec sourire. Les larmes à l'oeil, quelques marins et membres du chalutier Ecole de la marine royale marchande lui ont souhaité un bon départ. Les marins du port l'ont en effet accueilli et adopté en lui donnant des coups de main fort précieux. Ils ont pu ainsi ajouter une antenne fixe du téléphone satellite sur le toit de la frêle embarcation.
   
Parti le 13 janvier dernier de Paris, le globe-pédaleur a rejoint le Portugal à vélo pour prendre son embarcation du port de Lagos, le 7 mars. 13 jours plus tard, son voyage fait une pause de trois semaines à Safi. Ce n'est qu'hier donc que la véritable traversée de l'Atlantique peut enfin commencer. Avec un groupe d'amis, nous lui avons souhaité bonne chance et bon vent. Des rencontres fort sympathiques, comme celle faite avec Jean-Gabriel Chelala, on aimerait bien en faire tous les jours.
   
P.S: Cet espace va continuer de donner de temps en temps des nouvelles de l'aventure de Jean-Gabriel, mais vous pouvez également suivre
son journal de bord. Vous pouvez même connaître sa position et suivre son itinéraire à l'aide de Google Maps. Ce service n'est malheureusement pas accessible aux abonnés de Maroc Telecom qui censure ce logiciel depuis 20 mois !
Jean-Gabriel Chelala à Safi au Maroc

Commenter cet article

olivier 26/01/2010 21:29


Chelala était suivi par une équipe d'assistance, qui avait tout le matériel... Sur de nombreuses étapes il fait des kilométrages impossibles. En clair c'est une opération bidonnée !


bilal 01/05/2008 12:20

ce qui est essentiel c est l aventure,mon pof.j aime bien vous ta maniére d criture exprimeé dans ce sujet,ce jeune homme a un ambitions précieux

louizi 24/04/2008 17:38

c'est ce qu'on appelle insistance et bravoure.et n'oubliez pas le respect de l'environnement.

Naim 20/04/2008 06:04

Adil, ta remarque (un peu machiste ;-) me rappelle le vieux slogan publicitaire de la bière Jupiler "Les hommes savent Pourquoi" :-)Lionne, ce qui nous motive c'est peut-être le goût de l'aventure, la recherche de la nouveauté mais également la fuite de l'ennui. C'est sûrement tout ça à la fois ;-)Enigma, ça m'étonne que des gens aient Google Earth par Maroc Telecom. Ou alors, de temps en temps puisque leurs filres de censure ne sont pas bien foutus.Ocean, pas besoin de s'excuser. Cet espace tolère tout sauf les insultes ;-) Je suis assez d'accord avec ton explication.

adil 20/04/2008 04:28

salam@ Lionned'Atlas, si tu etais un lion de l'atlas tu comprendrai a ce moment la pour quoi les hommes prennent des risques  ;-)pour plus d'infos sur ce sujet, vous pouvez lire ceci  http://adilowsky.over-blog.net/article-18291254.html

Lionned'Atlas 19/04/2008 18:44

Partir loin, prendre des risques, éscalader les montagnes, etc. Là n'est pas la question: à mon sens la véritable question est : qu'est ce qui nous motive vraiment à travers tout celà?Concidence: en ce moment je suis en train de lire "L'ultime secret", un roman de Bernard Werber qui sonde le cerveau humain...à suivre... 

enigma 17/04/2008 13:19

Il a du cran et du courage ce jeune homme...c'est passionnant ...Au fait Mr Naim je connais des gens qui ont google earth même étant abonnés à maroc telecom dans tout les cas je vais me renseigner et je vous dirai comment faire;)

OCEAN 15/04/2008 02:13

Me revoilà !
Excusez
mes élucubrations, mais c’est ma nature ! Quand un sujet m’intéresse je m’exprime
toujours avec passion, sans ménage, parfois avec hargne... je ne peux pas m’en empêcher :-) !
Alors
voilà je vous avoue que l’aventure de notre ami me laisse pensif.  C’est quand même une sacrée expérience, et ça
me rappelle « l’alchimiste »  de Paulo Coelho.
 Je pense qu’à travers
ce périple, au-delà de l’expérience du voyage, en elle-même, au-delà du défi,
bien plus loin que le simple fait de relever un challenge.  Notre ami, entreprend une quête. Trouver sa vérité. Je crois qu’il répond à une sorte de
voix intérieure. Une voix, qui nous pousse à nous surpasser, à, aller de l’avant…
par tous les moyens, nous essayons de combler un vide…on se complique parfois la
vie, alors, nous cherchons souvent au loin ce qui est à notre portée et qui
nous crève les yeux !
Cependant, il me semble que l’entreprise, en vaut bien la peine…
aller au bout de son rêve, au bout de ça quête. Même, si  cela  en devient un énorme détour, semé d’embûches,
long, laborieux… une sorte d’épreuve … même si au bout on s’aperçoit que notre trésor,
notre « légende personnelle », l’objet de cette «  quête »
se trouvait à nos pieds qu’il fallait juste se pencher … ouvrir grand les
yeux et apprécier!
 
 
                                                            

OCEAN 14/04/2008 22:13

Bonsoir à tous.
Mr Naim, quelque part nous avons tous une « légende
personnelle » à réaliser, du moins nous essayons d’y parvenir. Certain, réussissent,
coûte que coûte, d’autre, peut être moins chanceux, sont contraints de s’arrêter !
Notre ami, doit être déjà bien loin à l’heur qu’il est ! Porté par se vent, les alizés, un vent qui a porté, bien avant lui, à bord de
ces fameuses caravelles, de courageux navigateurs, navigateur qui se sont
lancés vers l’inconnu…. Je me demande ce qui peut bien motivé Jean-Gabriel Chelala ! Est-ce la recherche de l’aventure ? La recherche de nouvelles sensations ? Le
besoin de ressentir ces poussés enivrantes d’adrénaline ?? Vous avez une
idée ????
Dans
tous les cas il va lui falloir à sacré coup de pédale !

Naim 13/04/2008 22:36

Unfortunately, Adilsky, I was busy with the film festival here but I did my best after that :-)

adilski 13/04/2008 19:52

He is lucky. 3 weeks in Safi means alot of fish meals, coucous, and the hospitality of les Abdis. I am sure you took care of him Naim.Adilski