L'huile d'olive marocaine accède enfin au firmament

Publié le par Naim

Terroirs-de-Volubilis-Safi
    Juste un petit billet pour donner un coup de publicité, (mais en a-t-il besoin?), à Youssef Gardam qui a su booster l'huile d'olive du Royaume sur la scène internationale. Ce jeune Safiot né en France, qui revendique le titre d'ambassadeur de l'huile d'olive marocaine à travers le monde, a réussi la prouesse d'effacer l'image négative que se coltinait l'or vert national. Et pour cause, l'huile d'olive du Maroc était considérée dans sa majorité comme une huile lampante, presque impropre à la consommation, avec une acidité qui dépasse 3,5 % d'acidité. Les Terroirs de Volubilis, issus de la région de Safi, présentent, quant à eux, une acidité de l'ordre de 0,1%, un des taux les plus faibles au monde.
    Cette huile d'olive utilisée par
Alain Ducasse, un des chefs français les plus célèbres, est également citée dans plusieurs sites et organes de presse spécialisés. Oliviers & Co, l'un de ses distributeurs, la décrit comme une somme de volupté, douceur et apaisement pour la bouche, sans toutefois manquer de fraîcheur. Environ 100 000 litres de cette huile d'olive vierge parcourent les marchés d'une vingtaine de pays. Vous pouvez même la trouver dans les super-marchés Acima et Marjane, à un peu plus de 150 dh le litre.
    La réputation de l'huile d'olive marocaine n'est ainsi plus à démontrer. Le succès des Terroirs de Volubilis s'ajoute au prix
glané par une autre huile d’olive marocaine Volubilis (à noter le marketing positif autour du nom de la cité antique romaine) de la région de Meknès-Tafilalet. Volubilis a reçu en effet à Rome le prix prestigieux de la meilleure huile d’olive extra-vierge de l’année 2006.
    Au micro de Labelash, le 12 mars dernier, Y. Gardam dévoile un peu plus le secret de la transformation miraculeuse de la picholine marocaine en huile d'olive vierge extra, une des meilleures au monde.

Commenter cet article

missarchi 30/03/2008

Une très bonne initiative de sa part, espérant qu’il donnera l’idée à d’autres personnes pour faire émerger d’autres produits dont dispose notre pays et qui peuvent constituer une source de richesse pour ses habitant notamment ceux du milieu rural.
Y’a pas meilleur que les produits du terroir et c’est là qu’il faut creuser pour créer une certaine redynamisation dans le rural marocain, il n’y a pas mal de coopératives et d’associations locales qui travaillent dans ce sens, mais qui ont juste besoin d’un coup de boost pour élargir leur affaire, la faire connaître et pourquoi pas lui donner un label !

adilski 30/03/2008

Kudos to Mr. Gardam and kudos to you to too Naim for spreading the word. Moroccan olive oil is unjustly  underated.

vita 30/03/2008

en tout cas,la photo donne envie..Un vri soleil dense et chaleureux..VITA

too banal 30/03/2008

J'ai eu l'occasion tout récemment d'assister à la fête de l'olivier à Meknès et surtout de déguster plusieurs variétés. Effectivement, cela se confirme, l'huile d'olive marocaine a le vent en poupe!J'espère que ce label de qualité donnera des ailes au secteur et le tirera vers le haut! Ah si on pouvait huiler avec autant de succès les rouages rouillés de notre système éducatif !...

Naim 30/03/2008

Je crois, Missarchi, qu'il y a des labels qui se préparent pour les produits du terroir. Enfin !And Kudos to you, Adilski, for this kind comment.C'était le but, Vita. Celui de donner envie de consommer l'huile d'olive en général, la marocaine en particulier.C'est vrai, Toobanal, que l'huile d'olive marocaine est en pente ascendante. J'ai apprécié l'image de huiler les rouages de notre système éducatif à l'huile d'olive et je l'ai imaginé littéralement. Cela doit sentir bon après ;-)

adil 31/03/2008

Mais je ne sais pas ou ils etaient ces marocains toutes ces années; meme la petite Tunisie nous depasse en production et en marketing.

Musiques arabes 09/06/2008

Je serai à Essaouira, pour passer quelques vacances méritée au Maroc, je serai deux semaines à Essaouira. J'espère trouver cette belle huile que tu présente...de préférence avec quelques bons mets...Si tu as de bonnes adresses, fais le moi savoir !J'ai rencontrer un ami Abdelslam (acteur dans trois films dont Iindigènes et deux autre de M.Boucif)...qui apparemment connaitrait une personne du même prénom que toi....Si c'est toi une des personnalité liée au festival de Safi...Sinon ce n'est que pur hasard dans une conversation...Bonne soirée !MS

Philippe Jugar 26/03/2012

j'aime la passion des amoureux de leur terre; c'est avec eux que l'on fait les très grands produits

Naim 27/03/2012

Vous avez tout à fait raison, Philippe. Les passionnés passionnent :)
@Musiques arabes, je n'ai pas vu votre commentaire mais il s'agit effectivement de moi :)


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog