Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

World Press Photo, la douleur des pères afghans

Publié le par Naim

undefinedBalazs Gardi, Hongrie, VII Network/Alexia Foundation
    Les World Press Photo sont considérées comme la récompense la plus prestigieuse du photojournalisme. Elles sont l'occasion de découvrir les meilleures photos de presse de l'année. A l'instar de l'année passée, les photos des récompenses 2008 sont empreintes du climat politique très tendu sur la scène internationale. Les conflits qui sévissent en Palestine, en Irak et en Afghanistan étaient souvent le sujet des lauréats. Grâce à leur puissance visuelle, leurs oeuvres photographiques montrent beaucoup plus que de dizaines de journaux télévisuels réunis.
    Parmi ces photographies sur l'Afghanistan, un pays qui vit en guerre permanente depuis des dizaines d'années, ces deux oeuvres illustrent parfaitement cette situation. Mais, une fois n'est pas coutume, ce ne sont pas des femmes-mères qui illustrent l'horreur et l'injustice de ces guerres, les photos du Hongrois Balazs Gardi et de
l'Anglais Tim Hetherington mettent en scène des hommes afghans serrant tendrement leurs enfants blessés dans les bras. Dans les photos et les reportages de presse, c'est en effet très rare de retrouver des hommes musulmans dans cette posture paternelle. C'est bien connu, les hommes orientaux en général, arabo-musulmans en particulier sont la cause de tous les maux de ce monde. Du moins, c'est ce que les représentations occidentales leur collent souvent comme étiquette. Ils sont souvent montrés entourés de carapaces de dureté et de cruauté.
    Cette fois-ci, dans ces photographies, ces deux pères afghans révèlent simplement leurs rôles naturels, d'êtres protecteurs capables d'aimer leur progéniture. Le regard hagard, triste mais digne, ces deux hommes rendent finalement ce conflit afghan encore plus inhumain et plus barbare.
undefinedTim Hetherington, Grande-Bretagne, Vanity Fair.

Commenter cet article

eva baila 28/10/2008 23:05

Ces photos sont belles parce que pleines d'humanité. Comment peut-on imaginer que des photos aussi bouleversantes pourraient devenir "une distraction pour le gratin mondain, à force d'être exposées" ? Moi, je peux imaginer que la colère légitime puisse faire naître une idée pareille dans la tête d'une personne solidaire de la douleur d'un peuple.Comme d'autres, je suis solidaire de la colère et de la douleur que provoquent les injustices et les guerres stupides.

Moony 27/02/2008 19:50

je n'ai pas pu empêcher une petite larme de couler. c'est atroce, non seulement la douleur de notre propre chair, mais aussi le fait de se sentir petit et humilié, cet incapacité à faire quelque chose, à changer quoi que ce soit.  c'est ...inommable, les mots pour décrire ça n'existent pas il faudraient les inventer.

layachi 25/02/2008 17:02

tout simplement: les images parlent .

Naim 25/02/2008 03:39

Ce regard, Ouidad, je l'ai qualifié de digne et triste. Merci pour l'info sur l'émission.

ouidad 25/02/2008 01:58

La première chose qui m'a attiré sur ces photos c'est le regard des pères.  C'est un regard qui refuse de faire le malheureux..Est-ce l'éducation de l'homme arabomusulment qui cherche toujours à cacher ses émotions ,ou à cause de l'idée du MARTYRE ?Dans tout les cas , c'est très dur.      En faite , lundi prochain M6 Suisse va diffuser une émission très particulière sur le sujet vers  dix heur du soir.

Naim 24/02/2008 18:16

Je t'en prie, Fugitive. Beau commentaire sur ces belles photos.Mohamed, merci pour la note.Ocean, merci pour les infos. Le risque de la banalisation et de cette "distraction" est hélas bien présent. Mais comme j'avais écris avant il vaut mieux des images qui banalisent les guerres que pas d'images du tout.

Fugitive 24/02/2008 09:54

Merci, Naim, d'avoir déposé chez moi quelques mots attentifs. Cette note sur la tendresse et le désarroi des pères, ces photos poignantes qui rétablissent l'équilibre même insensé du partage de la douleur, invitent à sortir de l'abstraction pour reconsidérer l'humain.

Mohamed 24/02/2008 01:34

J'ai bien compris ta phrase. Meis ce "Du moins, ..." qui m' a poussé à te dire que ces personnes défendent leurs causes. Merci

OCEAN 24/02/2008 00:08

Bonsoir a tous, Mr Naim, en lisant votre article je me suis arrêté sur l’adjectif hagard, j'estime que le mot est très bien choisi, si je me souviens bien, on dit d’un faucon qu’il est hagard, quand il reste farouche et difficile a apprivoiser, en l’occurrence a être dompté ou dominé. Et c’est bien le cas de ces braves hommes, que sont les afghans. En effet, l’Afghanistan, à travers son histoire, a suscité la convoitise de bien des envahisseurs, ainsi, on peut citer les britanniques comme exemple, et oui encore eux, décidément  !! Face au Prince, Général Wazir Akbar Khan, dans La bataille de Gandamak ces derniers avaient subi l’une des défaites les plus marquante de leur histoire, histoire d’envahisseur !!  Aujourd’hui, au cotes des Américains, en plus d’autres vautours, ils sont encore la ! Qu'à cela ne tienne ! Ils n’ont qu’à bien se tenir !!  Pour ce qui est des photos en elles mêmes, il est indéniable, que ce sont la de véritables œuvres d’art. Cependant je m’interroge ! La souffrance, le désarroi qu’elles expriment, à force d’être exposées, ainsi, de parts et d'autres, dans les galeries, les magazines,…. « Ces œuvres d’art » ne risquent-elles pas de faire de cette tragédie humaine, une simple distraction pour le gratin mondain, avide d’exotisme et de sensations fortes ??? anti_bug_fck

Naim 23/02/2008 22:34

Je crois que vous avez mal compris, Mohamed (EKM), j'écris " les hommes orientaux en général, arabo-musulmans en particulier sont la cause de tous les maux de ce monde. Du moins, c'est ce que les représentations occidentales leur collent souvent comme étiquette." Bien évidemment, je pense que ces hommes défendent leur pays.Photoeil, il vaut mieux des images qui banalisent les guerres que pas d'images du tout. L'absence d'images est le plus grave danger car il signifie clairement l'indifférence. Qui sait par exemple qu'il y a quelques millions de morts à cause des guerres au Congo depuis 10 ans??

photoeil 23/02/2008 19:57

Les images dérangent. Celles-ci en particulier. Mais le risque avec les images, c'est qu'à force de les voir et de les re-voir, il y a une pernicieuse tendance à la banalisation des guerres et des injustices qui sévissent à travers le monde.Les grandes puissances impérialistes qui sèment la terreur chez les autress n'aiment pas ce genre d'images! C'est pourquoi le métier de photo reporter est trop dangereux. Le prix à payer est souvent trop élevé car plusieurs journalistes ont perdu la vie...Je hais les puissants de ce monde sans distinction.

Mohamed (EKM) 23/02/2008 15:56

"C'est bien connu, les hommes orientaux en général, arabo-musulmans en particulier sont la cause de tous les maux de ce monde"Ces hommes défendent leur pays.