Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Education: le Royaume du Maroc dernier de la classe !

Publié le par Naim

-cole_publique_.jpg     Nous nous en doutions un peu, nous recevons la confirmation: le Royaume du Maroc possède un des systèmes d'enseignement les plus vétustes et les plus arriérés de la région MENA (Afrique du Nord et Moyen Orient), selon un rapport de la Banque mondiale. Sur 14 pays, le Maroc réussit à occuper le 11ème rang. Une calamité puisque les derniers de la classe sont le Yémen, le Djibouti et l'Irak, pays politiquement et économiquement instables! Dans ce rapport que vous pouvez télécharger ici en PDF, le Maroc est parmi les derniers dans tous les indices (l'accès, l'équité, l'efficacité et la qualité). Pire encore, en sciences comme en mathématiques, le Royaume est la lanterne rouge. Affligeant !
   
Cet état lamentable de l'enseignement marocain est, bien évidemment, à associer à un autre classement, celui de l'indice du développement humain du PNUD. Dans ce dernier, le Maroc est 126ème sur 177 pays. Au niveau des pays arabes, il n’y a que la Mauritanie, le Yémen et le Soudan que le Royaume arrive à devancer.
   
On le sait, le système éducatif marocain est en déphasage flagrant avec les objectifs du développement humain et économique. Il produit depuis belle lurette des longues files de chômeurs inadaptés au marché du travail. De réforme en réforme, l'enseignement marocain se perd entre une arabisation incomplète et francisation superficielle. L'enseignement des langues étrangères est également à la traîne ainsi que la lutte contre l'analphabétisme. Le diagnostic est grave et l'UNESCO ne va pas par quatre chemins: le gouvernement marocain doit opérer un changement radical de sa politique pour garantir l'éducation pour tous en 2015.
    Radical ? Il faut plus que cela. Dans un pays qui censure, arbitrairement et illégalement, une des applications éducatives les plus populaires (Google Earth), une révolution académique s'impose avec en prime une remise à niveau de l'enseignement primaire et secondaire public.
Actuellement, le constat est plus qu'alarmant: sur 100 élèves au primaire, seuls 13 obtiennent leur baccalauréat, dont 10 après avoir redoublé au moins une fois. Grâce à un système efficace de mérite, il faudrait également encourager les meilleurs et inciter, voire sanctionner les moins bons, élèves comme professeurs.

Commenter cet article

ahmad 12/03/2016 08:02

Merci , l'enseignement tres important

goo.gl/tfeKBm

abdoutex 21/06/2014 14:11

étant un enseignant ,j'ai lu avec stupéfaction le rapport de l'unesco qui considère le système éducatif marocain comme défaillant.en fait ceci démontre la non compétence d'une institution comme celle de l'unesco.ce rapport montre que cette organisation est jalouse de la réussite du système éducatif marocain comme le démontre la prolifération du nombre d'instruit et des hauts diplomés dans le royaume. a signaler que le diplomé marocain(soit bachelier ou licencier ou diplomé du 3 ème cycle)sont très sollicité dans toutes les institutions éducatif et productives du monde entier sans exception .des milliers de marocains issus du système éducatif marocain occupent des postes stratégiques partout dans le monde(medecins spécialistes et chercheurs ;centres de recherches;ingénieurs toutes spécialités;profs universitaires etc.. .alors de grace cessez vos arnaques et mensonges.

Tina 27/07/2017 03:32

Va te faire foutre

Naim 29/09/2014 02:21

Tout à fait Said, je partage entièrement votre point de vue.

Said 07/09/2014 04:56

c'est le système éducatif privé qui est un des origines de cette crise. Ces établissements sont devenus comme des supermarchés.Ils ne pensent qu'a s'enrichir est l'état applaudi parce qu'il perçoit les impôts. Crèches, maternelles etc tout celà c'est du bidon. Il n'y pas de vrais experts dans ce domaine et on emploie des personnes sans aucun niveau pour percevoir des miettes. Quant au primaire et secondaire, c'est la vraie mafia, des "instituteurs" ou des"prof" qui font double métier (interdit par la loi) qui pratiquent du chantage aux élèves les obligeant suivre des cours particuliers sous peine d'échec aux examens s'ils refusent. A notre temps les msids étaient beaucoup plus efficaces qui étaient un véritable aide à l'intelligence et mémoire. Pas d'échecs

Ecole Supérieure Rabat 19/02/2014 10:50

Les écarts criardes entre les villes et le milieu rural et entre les régions et les couches sociales sont inadmissibles. Il faut respecter le droit à l'égalité

emploi maroc 04/05/2013 19:08

Merci pour cet article, il y'a effectivement un danger éminent pour notre système éducatif qui se repercute sur la qualité des diplômés pas du tout préaré aux exigences du monde du travail.

SAMI 08/10/2012 12:47

C'est normal, aujourd'hui un "prof" demande aux élèves de quoi est fait le vent solaire, et un élève répond c'est du PLASMA, et c'est vrai, alors ce fameux "Prof" lui répond si vous avez un Plasma
dans votre salon laissez à la maison.

Tout est dans l'histoire le Maroc est une Merde.

essaffani 15/04/2012 22:06

il était classé 127 en DH, il est 130eme dans le dernier classement (3 points vers l'arrière)...!

Librairie marocaine 05/05/2011 12:17


Cet article a été publié en 2008, qu'en est-il aujourd'hui?


dada 25/04/2011 17:21


pourquoi le Maroc est-il arrivé à cette situation pour l'enseignement faute de qui peut il arriver à résoudre les problèmes dans l'enseignement publc


El Mahboul fatima 14/04/2011 09:41


L'enseignement restera "La Plaie" du Maroc anisi que sa faiblesse tant qu'il n'y a pas une stratégie à long terme, il ne suffit pas de changer de mininstre tous les quatre ans.Cette stratégie doit
être bien refléchie, bien ficelée et obligatoire à l"instar des plans de développement des ex-régimes socialistes. Ladite stratégie doit porter sur les programmes scolairee et para-scolaires ainsi
que sur la formation des enseignants.Les établissements privés doivent être soumis à un contrôle ferme et qui prévoit des sanctions fotres.


otman fes 06/04/2011 19:42


je pense que les problémes au maroc ai niveau educatif est juste de la faiblaisse de la governance et la correption et l'infrastructure qui était aussi trés faible


nora 26/12/2010 20:56


il y a plus de commentaire depuis 2008 je me demande si le probleme est déja resolu ...........


dvd vierge 07/03/2009 14:13

pas réjouissant tout ça

issam 20/02/2008 00:25

     C'est dur,mais c'est la réalité que tout les réspensables marocains essaient de cacher!C'est le résultat d'une politique éducative handicapée.Au maroc,le problème de l'enseignement est le dernier interêt du gouvernement,même si les respensables affirment le contraire, sinon comment peut-on expliquer le départ volentaire de plus de 20 mile enseignants et professeurs sans les remplacer?le nombre de la population augmente et celui des professeurs baisse(si on prend compte de la différense entre les nouveaux admis et ceux qui prennent leur retaite),c'est incroyable!!     Dans notre pays,on a pas des objectifs présis pour notre enseignemnet,notre école produit des gents qui n'arrivent pas à s'intégrer dans la société puisque leur formation est très loinne des besoins de notre société!Des miliers des diplômés qui ne trouvent pas de travail tandis qui nous avons un manque d'employés dans des secteurs principales pour notre économie,tel que le tourisme!Il est temps d'agir avant de tomber dans une crise sociale(si on n'y est pas arrivé?),il faut adopter notre système éducatif aux besoins réels  de notre société de l'an 2020,car il faut prévoir le futur et orienter notre jeunesse vers lui,sinon on n'aura même pas cette place que la banque mondiale nous a donné et il viendra un jour où nous fermerons la liste!!                                                                   

Naim 12/02/2008 23:42

Merci Mounir pour ce texte qui me parait une bonne base pour avancer dans cet immense chantier. Vous pouvez tous signer encore la pétition icihttp://www.gopetition.com/online/16866.htmlBelle et émouvante histoire, Nadia. C'est dommage que le système éducatif ne soit pas aussi équitable à la fois pour ce genre d'instituteurs sacrifiés et les élèves victimes tous désignés.

nadia 11/02/2008 23:51

Il était une fois, une jeune fille qui rêvait de devenir institutrice, à l'âge de 20 ans elle a réalisé ce rêve. Le jour de l'affectation est venu après une longue attente, elle a eu sa lettre d'affectation, elle a pris le premier taxi, en arrivant elle a du prendre un autre taxi, en arrivant il fallait prendre un chariot pour arriver au paradis, pardon à l'ex paradis. Des restes d'école sans fenêtres, juste 4 murs sans toit, bref ce qui manque dépasse ce qui existe. En tout cas ce n'est pas grave, il y a des restes d'une maison qui peuvent servir de domicile, mais il n'y a aucun être vivant sauf elle. Que faire puisqu'il n'y a pas de douar, non plus un instituteur pour se marier avec lui? La solution qui reste c'est de faire la navette. Le même scénario se répète durant des années, plus qu'une centaine de kilomètres à parcourir chaque jour, et des dizaines de kilomètres à marcher, pour arriver fatiguée, après une séance de vomissement car à force de monter et de descendre une montagne, elle n'arrive pas a respirer la seule chose qui le permet c'est de vomir, mais comme toujours, c'est pas grave! Elle a soif! Y a pas de robinet, heureusement il y a un puit plein d'eau de pluie, elle  va boire en tout cas…. Des mois passèrent et elle continue à boire du même puit, rien de spécial sauf qu'elle a parfois mal au ventre, c'est normal les gaz font leur boulot. "Stada, stada, galt lik mi, matbkaych tcharbi man dak natfi, ra tayh fih kalb ch7al hada…" Cool cela fait des mois qu'elle boit le jus du chien, impressionant! Arrivée en classe, elle doit enseigner tous les niveaux, l'arabe, le français, dans un C.C.M (Classe à Cours Multiples), mais il y un petit problème qui n'est pas très grave, y a ni tables, ni bureau, ni tableau, que faire? Li 3ndo bab wahd lah ysado 3lih, une vieille porte peut servir. En fait, cette institutrice a entendu parler d'une étude faite par la banque mondiale qui a révélé que l'enseignement marocain est très faible, la preuve son classement dernier parmi les pays arabes et maghrébins, ce n'est pas grave, Que la banque mondiale aille au diable, elle fait son boulot avec ses élèves, écrivant sur la vieille porte, buvant le jus du chien, vomissant à son arrivée à l'école, voilà ce qui importe.

Mounir 11/02/2008 12:04

Voilà le texte de synthèse, à voir également sur l’adresse :http://www.gopetition.com/online/16866.htmlInitiative des blogueurs marocains pour le sauvetage de notre système éducatif.Au vu de la perception des appels par une partie de notre élite, dont une autre partie est l’initiatrice, ce genre d’action commence à perdre de sa crédibilité et de son efficacité. Une partie de nos élites a rejeté et surtout dénigré ces appels parce que « partiels et partiaux ». Comme si un appel d’un groupe de citoyens et de citoyennes devrait toujours être exhaustif et objectif, sans tenir compte des sensibilités des uns et autres, de leurs choix et leur idéologie ! Mais cela ne doit empêcher les blogueurs de dénoncer, de pousser des coups de gueule, de critiquer, de proposer en dehors de toute sensibilité idéologique, politique, … sur un thème important et alarmant, sans attendre qu’un organisme, quel qu’il soit, nous rappelle la réalité des choses.Pendant ce temps-là, les indicateurs du sous-développement du pays se suivent et se ressemblent. Vivant dans un pays qui est classé 126ème pour l’indice de développement humain et avant-dernier de sa région pour le système éducatif. Les citoyens du Maroc peuvent-ils continuer à ignorer le fait que leur avenir est largement compromis ? Les citoyens de ce pays peuvent-ils être tranquilles à l’idée que le système éducatif marocain est en train de sacrifier des générations entières ? A qui, à quoi serviront les autoroutes, les zones industrielles, les ports, les villes réaménagées, le TGV, si la majorité des marocaines et marocains de demain ne savent ni lire, ni écrire, et si la minorité des instruits n’a qu’un seul objectif, celui de quitter le pays pour d’autres cieux! Comment ne pas se révolter en apprenant qu’aucun parti ne voulait hériter du portefeuille de l’éducation dans l’actuel gouvernement? Comment continuer à faire semblant d’ignorer que plus du quart de nos ressources budgétaires sont dilapidées dans un système qui ne conduit qu’à l’impasse? Sommes-nous à ce point frappés de stérilité intellectuelle pour ne pas inventer des solutions à ce problème, comme l’ont fait avant nous d’autres pays?Alors, quelle excuse ou prétexte le Maroc utilisera pour justifier ce résultat médiocre ? Tout le monde, officiels et architectes de cette même réalité compris, parlent d’une crise dans le système éducatif. Ceux qui ont défendu la réforme, ceux qui veulent nous faire croire que notre système éducatif va bien, ceux qui enseignent dans nos écoles, se bousculent pour inscrire leur progéniture dans les écoles privées et les missions étrangères, ce qui démontre en pratique la FAILLITE DE NOTRE SYSTEME EDUCATIF. La stérilité intellectuelle de nos élites est flagrante et ressemble à une démission volontariste d’une mission qui naturellement leur incombent. L’objectif n’est pas de faire le diagnostic, il est déjà fait. L’objectif n’est pas non plus de rechercher les responsables. Nous le sommes tous.Beaucoup d’enseignants font de leur mieux pour éduquer, et en plus de leur travail font de l’action d’alphabétisation, qui travaillent dans des associations. Beaucoup de gens dans ces mêmes associations qui font des miracles avec rien, des cours pour apprendre à lire et à écrire aux femmes, sans bancs, sans tables, sans cahier.ça suffit!!! La situation devient intolérable!!Pour toutes ces raisons, et il y en a d’autres, et pour répondre à ces questions, nous, blogueurs marocains, initiateurs de ce texte, et tous ceux qui se joindront à nous, voulons que nous travaillons tous pour :· Que l’Etat marocain opère un changement radical de sa politique pour garantir l’éducation pour tous en 2015.· Q’une révolution académique s’impose avec en prime une remise à niveau de l’enseignement primaire et secondaire public.· Que soit construite l’école qui permet la formation de base dans une langue maîtrisée, avec un contenu civique et ouvert sur le monde, qui permet le brassage social, qui enseigne le droit et le devoir, qui forme au monde de la création et de l’initiative, qui réduit l’exclusion spatiale, permettant au citoyen lambda d’évoluer dans un environnement égalitaire et d’affronter les problématiques du quotidien et non l’école/filtre permettant d’asseoir un élitisme de mauvaise augure permettant de choisir les meilleurs sujets au dépend de la majorité ôtée de ses moindres aspirations citoyennes.· Que les enseignants soient à la hauteurs de leur mission en tant qu’éducateur et transmetteurs de valeurs.· Que la famille assument sa responsabilité dans l’éducation des enfants du Maroc.· Que l’on capitalise sur les derniers forums tenus durant les 4 dernières années, qui constituent une richesse de contenus de la part des pratiquants.· Qu’un relais soit établi avec la société civile pour une conscience collective de la gravité du problème.Tout est encore possible! Le Maroc a traversé des crises plus profondes et les marocains n’en sont toujours sortis!مبادرة المدونين المغاربة لانقاد منظومتنا التعليمية.بملاحظتنا لطريقة تلقي النداءات من طرف جزء من نخبتنا, علما ان جزءا من هذه النخب هو صاحب المبادرة, نجد انها بدات تفقد مصداقيتها و فعاليتها. بعض النخب صد هذه النداءات بل و حط منها لكونها “جزئية و غير منصفة”. كما لو ان مبادرة مجموعة من المواطنين و المواطنات يجب لزاما ان تكون شاملة و موضوعية, دون الاخد بحساسيات المبادرين و اختياراتهم و اديولوجياتهم. كل هذا لا يمنع المدونين من التنديد و السخط و النقد و الاقتراح, خارج كل حساسية فكرية او سياسية … في موضوع مهم و كارثي دون انتظار اي هياة كانت لتذكرنا بواقع الاشياء.و في هذا الوقت, مؤشرات التنمية ( او اللاتنمية ) تتتابع و تتشابه. اذ نعيش في بلد رتبته 126 حسب مؤشر التنمية البشرية و ما قبل الاخير بمنطقته في المنظومة النربوية. هل يستطيع المواطنون المغاربة ان يستمروا في اغفال واقع ان مستقبلهم مهدد فعلا؟ هل يستطيع المواطنون المغاربة ان يرتاحوا لفكرة ان المنظومة التربية تضحي باجيال كاملة؟ لمن و لماذا ستنفع الطرق السيارة و المناطق الصناعية و الموانئ و المدن المهيئة و قطارTGV اذا كانت اغلبية المغربيات و المغاربة غدا لا يعرفون القراءة و الكنابة, و اذا كان هم الاقلية المتعلمة هو مغادرة البلد؟ كيف لا نثور بمعرفة ان لا احد من الاحزاب لم يرغب في شغل محفظة التربية في الحكومة الحالية؟ كيف نستمر في اغفال ان اكثر من ربع ميزانيتنا تهضر في منظومة لا تؤدي الا للباب المسدود؟ هل اصابنا الى هذا الحد عقم فكري لكي لا نجد حلولا لهذا المشكل, كما فعلت بلدان اخرى؟اذن ما العذر الذي سيستعمله المغرب لتبرير هذه النتيجة الضعيفة؟ الكل, بما فيهم اصحاب القرار و مهندسو هذا الواقع, يتكلمون عن ازمة داخل المنظومة التربوية. ان من يدافعون عن الاصلاح, من يريدون اقناعنا بان احوال منظومتنا التربوية على ما يرام, من يدرسون بمدارسنا, يهرولون لتسجيل ابنائهم في المدارس الخاصة او البعثات الاجنبية, و هذا ما يبرهن تطبيقا عن افلاس منظومتنا التربية. ان العقم الفكري لنخبتنا واضح و يتجلى في استقالة ارادية من مهمة من مهامهم الطبيعية. ليس الهدف هو جرد الواقع, الجرد موجود, و ليس هدفنا البحث عن المسؤولين فكلنا مسؤولون.كثير من المدرسين يقومون بما في وسعهم من اجل التربية, و بالاضافة الى وظائفهم يقومون بمحو الامية داخل الجمعيات, و كثير من الناس في هذه الجمعيات يقومون بمعجزات انطلاقا من لا شيء, كدروس تلقين القراءة و الكتابة للنساء, بدون مقاعد و لا طاولات و لا دفاتر.كفى!!!! ان الوضع اصبح لا يطاق!!!من اجل هذه الاسباب و غيرها و من اجل الاجابة عن هذه التساؤلات, نحن, المدونون المغاربة المبادرين بكتابة هذا النص, و كل من انضم الينا, تريد ان نشتغل جميعا من اجل :ان تقوم الدولة المغربية بتغيير راديكالي لسياستها قصد تحقيق تعميم التعليم في افق 2015**ان نرسي ثورة اكاديمية نثبث اعادة هيكلة التعليم العمومي الابتدائي و الثانوي.*ان تنشا المدرسة التي تؤدي التعليم الاساسي بلغة متمكن منها, بمضمون مواطناتي و منفتح على العالم, التي تضمن التلاقح الاجتماعي و تدرس الحقوق و الواجبات, و التي تكون على عالم الخلق و المبادرة, و التي تقلص الاقصاء المجالي, التي تمكن المواطن العادي من العيش في بيئة تعادلية و تخطي الاشكالات اليومية, لا المدرسة/الغربال التي تاسس لنخبوية فاسدة و تختار احسن الرعايا على حساب اغلبية سلبت اضعف تطلعاتها المواطناتية.*ان يكونا المدرسون في مستوى مهمتهم كمربيين و مبلغين للقيم.*ان تتحمل الاسرة مسؤوليتها في تربية اطفال المغرب.*ان نعمل على اساس المنتديات المقامة خلال 4 سنوات الاخيرة و التي تشكل ثروة مستمدة من طرف الممارسين.*ان يكون رابط مع المجتمع المدني لخلق وعي جماعي بخطورة المشكل.كل شيء مايزال ممكنا! المغرب مر بازمات اكثر عمقا و المغاربة يجدون المخرج دائما!http://www.gopetition.com/online/16866.html

Naim 10/02/2008 17:22

Wa Howa, j'avais écris "élèves comme professeurs" parce que justement les responsabilités sont partagées.L'école publique, Samira, doit être au centre de toutes les attentions. Elle est à la base de tout développement.Il y a des bons responsables, Ali. Il faut juste les aider par les moyens.

howa 10/02/2008 07:50

wa monsieur,comment sanctionner les eleves,si seuleument les profs ki doivent etre sanctionnner,so sont des personnes ke ne reagissent ke si leurs mandats est touché,ils ne parle pas des problemes de l'enseignement,car si mieux pour eux ,que avoir leurs salaires sans problemes (sda3 ras deyal drari),aussi les parents,car au place de manifester contre l'etat pour avoir un systeme educatif efficace pour leurs enfants,ils preferent de s'enfuir chez les ecoles privée,et c'est totalment un geste de non responsable pour ne pas dire d'autre choses,aussi notre etat ki suit le ( kelakh cha3bek yetb3ek),commet va t il trouver des personnes pour voter si les ma-rok-ane sont devenu eduquer,vous pensez ke notre mekhzen va sentir confortable,aussi le professeur mehdi manjra a toujours reclamer ke notre education doit etre avec notre langue ( arabe)avec l'existence des autres langues vivante(anglais et plus important ke le francais)(francais c'est la langue de sous-developpement : c'est un stratege etranger ki a dit  ca)car c'est le cle de reussite de chaque nation(japonnais,chinois,allemagnes,americains,espagnoles....les francais aussi)mais les loby ki existe ici,et ki benefice de ca,sont contre et ne veulent pas ke kelke bozebal leur casse la tete si pourkoi ils fait de ce k'ils peuvent pour eloigner chaque voix ki demande des changement reel dans notre education,enfin ce ke puet changer cetter terre c'est d'avoir la volonte reelle de developpement et de changement et tt ca ne peut venir ke si les survivants exprimer leur voix ,demander et participer reellement  au changement,aussi resister  solidement au propagande ke l'etat fait de temps  en temps par exemple la reforme..........

samira 10/02/2008 00:17

les résultats de ce rapport ne me surprennent pas vu le niveau auquel est parvenu notre enseignement .à mon avis les problèmes que connaissent le système éducatif dépassent largement le corps enseignent .il faut unir tous les efforts pour sauver ceque nous pouvons: familles ,enseignents ,associations,état.souvent,au nom de la réforme ,on fait changer seulement les programmes scolaires ,en oubliant d' autres cotés importants :sociales,économiques... redonnant confiance à notre école publique enproposant une vraie réforme.agissons maintenant.

Ali 09/02/2008 22:23

Soyez sûr mon cher prof que s'il y a des responsables (au sens exact du terme) notre système éducatif sera parmi les dix premiers du monde ( pour ne pas dire le premier ) mais hélas ! dans tous les cas mon prof,souhaitant,puisque nous n'avons que le souhait dans de pareilles situations,souhaitant,dis-je,beaucoup d'efforts,chacun de son coté,et surtout la bonne foi..sinon chacun fait ce qui lui plaît