Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Tour de France, entre dopage et spectacle !

Publié le par Naim

dopage-EPO-et-tour-de-France.jpg
    Le Tour de France est lancé à Londres! Les  meilleures équipes cyclistes du monde y sont représentées. Et pour cause, le Tour est le plus grand événement cycliste international, sportif et lucratif. Mais cette année, chose incroyable, le Tour commence sans qu'on sache précisément qui avait gagné l'année passée. Le dossard n°1 ne sera en effet pas attribué: le vainqueur officiel de l'édition passée, Floyd Landis, pris en flagrant délit de dopage puisqu'il était contrôlé et les deux échantillons A et B se sont révélés positifs à la testostérone est toujours dans les tribunaux.
    Mais au delà de l'aspect sportif longtemps relégué à l'arrière plan, la Grande Boucle semble être un concours de firmes pharmaceutiques qui, clandestinement, testent leurs produits sur des cobayes volontaires. Et les volontaires, il y en a! L'affaire Puerto (qui rejoint l'affaire Balco dans une autre discipline) l'a largement démontré. Dans une course effrénée vers l'exploit sportif, médiatisé à outrance par des chaînes de télévision avides d'audimat et de recettes publicitaires, les coureurs se sont, depuis longtemps, transformés en chevaux de course "gonflés" à bloc pour le grand spectacle. The Show must go on, disent les Américains et ce spectacle là risque encore de continuer. Le cyclisme, comme le football américain, l'athlétisme ou encore les courses hippiques, risque de devenir de plus en plus un sport infesté de stéroïdes et procédés anabolisants (l'
Ephédrine, EPO, dopage sanguin ...) difficiles à déceler. Car et sans paraître caricatural, les cyclistes professionnels n'ont pas que les meilleurs produits dopants mais surtout les meilleurs produits masquants. Et quand quelqu'un tombe dans un contrôle anti-dopage, tout le monde feint l'offusqué alors que les révélations tardives d'ex champions cyclistes se suivent: Bjarne Riis, vainqueur danois de la Grande Boucle 1996, l'Allemand Erik Zabel, six fois vainqueur du classement du meilleur sprinteur du Tour. La liste est encore longue, trop longue pour être citée dans cet espace.
    Tous dopés alors? Sûrement pas. Enfin, nous l'espérons. Mais ce qui est sûr, c'est que nous vivons, comme le dit justement Eric Collier dans le Monde, une certaine banalisation du dopage et de la fraude, allant de la triche aux examens à la tromperie dans les exploits sportifs.

Commenter cet article

admin_word 07/07/2007

bonsoirle tour de France  n'est plus une competition sportif , dépuis que la finance décide de tout  dans  ce  tour.c'est pas les societés qui forment les équipes?c'est pas les societes qui engagent les medcins?c'est pas les societes qui paient les cyclistes pour affiché la marque commerçial ?

Tony 10/07/2007

Salut Naim,Je ne sais pas pour le cyclisme mais pour l'athlétisme c'est un fait avéré... tu es obligé de prendre "des produits" arrivés à un "certains niveau"....

Naim 10/07/2007

C'est clair. On peut ajouter d'autres sports comme le Basket ou le football américain... A quand les produits dopants dans les échecs?? Tout le monde est d'accord que les nouveaux produits dopants, synthétiques et naturels, sont très difficile à détecter. Surtout si on ajoute des produits masquants.

mehdi 18/07/2007

Il fallait voir les images des JT français où l'on voyait le président Sarkozy voler la vedette aux cyclistes. Il était tellement présent que les responsables du Tour n'auraient pas hésité à lui donner le maillot jaune de l'étape si les observateurs du CIO n'étaient pas là!Si Landis prend le EPO, sûr que le Sarko prend de la coke.

anis 27/07/2007

c'est une belle synthese... malheureusement le Tour de France, nous offre chaque jour de mauvaise surprise, 2 équipes (Cofidis et Astana) ont quitté le jour à cause du dopage, et l'ex maillot jaune ne devait meme pas participer au Tour.A mon avis, vu les moyennes (en vitesse) y'a bien du dopage dans l'air chez les leaders, peut etre que les seuls non dopé sont ceux en queue de course. De plus certains pays ont developpé des techniques de dopage afin que le controle soit négatif.Malheureusement, le cyclisme n'est pas le seul sport visé par le dopage, l'haltérophilie est aussi un bel exemple, et a en voir la jeunesse du Maroc qui parfois n''hésite pas a se faire injecter un produit "X" (X car ils savent rien de ce qu'ils injectent), pour se faire pousser des pectoraux, et le phenomene devient de plus en plus normal, et c'est dommage que ce soit la jeunesse sportive qui en souffre. Notre pays n'y échape pas et personne en parle!bravo pour vos articles, moi je n'ai pas le meme talent que vous donc je m'exprime a ma maniere en espérant que le message soit passé.Bravo

Naim 28/07/2007

Hélas, Anis, comme vous dites, l'actualité nous donne raison. Le dopage est enraciné dans ce sport comme dans les autres déjà cités. Et le Maroc n'est pas en reste. Aux responsables d'agir!

QI d'HUÎTRE 10/10/2007

le Tour de France, la honte intégrale, ne me parlez pas de  cette pantalonnade, j' ai HONTE D'ÊTRE FRANçAISE quand  je nous vois organiser cette mascarade.Votre site est  une belle ouverture sur plein plein de choses j'ai pris beaucoup  d'intérêt à vous lire Françoise

dissertation 28/12/2010


I have been visiting various blogs for my masters dissertation writing assignment research. I have found your blog to be quite useful. Keep updating your blog with valuable information... Regards