Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecoutez Safi... chanter !

Publié le par Naim

musiques-des-confr--ries.JPGPour la deuxième année consécutive, l'Association Hawd Assafi organise le "Festival des Musiques Confrériques". Cette année, elle se tiendront du 14 au 16 juin aux portes de l'ancienne médina avec un slogan: "Ecoutez  Safi".

Sept célèbres tariqate (troupes) issues des grandes confréries soufies (zaouiate en arabe) du Royaume se sont donné rendez-vous à Safi. Elles viennent de Meknès, Rabat, Marrakech, Taroudent, Demnate ou tout simplement de Safi comme Al Haj Mohammed Bajeddoub, l'enfant du pays. Fidèles à la tradition ambulatoire qui a animé les zaouiate depuis leurs origines, tous ces groupes convergeront des quatre coins du Royaume vers les rues de Safi, la Place Moulay Youssef et Dar Sultan. Ces rassemblements sont aujourd'hui courrants au Maroc qui remet à l'honneur son patrimoine spirituel. Safi s'ajoute donc à la liste des organisateurs de festivals de musiques sacrées, à l'heure où se clotûre le presigieux Festival de Fès.

Programme spirituel
L'ouverture du "Festival des Musiques Confrériques" aura lieu jeudi sur la Place Moulay Youssef. Vendredi, les troupes devraient déambuler dans Safi à la rencontre du public pour rejoindre la Place My Youssef le soir. Des veillées privées sont également prévues à Dar Sultan (sauf changement de programme) mais elles sont hélas sur invitation, alors que le reste de la programmation est offerte gratuitement au grand public. Le Festival se clôturera samedi, toujours sur la Place My Youssef. Au programme, des tariqate provenant des zaouiate les plus prestigieuses: Daraqaoua, Tijania, Hamdacha, Al Ahmadia, Aïssaoua, Gnaoua, Hadarates... Des confréries anciennes dont les origines remontent parfois jusqu'au Sénégal, à la Guinée ou à l'Algérie et dont les influences multiples ont créé la richesse du patrimoine musical marocain. Chacune de ces troupes nous présentera son propre rituel dansé et chanté à la gloire de Dieu et du Prophète à travers ses taifa, madhi et dikr

Besoin d'une structure culturelle professionnelle
On regrettra seulement que l'évènement n'ait pas bénéficié de publicité. D'ailleurs, les renseignements qui sont donnés ici sont susceptibles d'être corrigés, tenez-vous donc au courant en restant connectés à Cinémasfi. Et c'est bien là un des grands problèmes de notre ville, des choses s'y passent, mais elles y passent inapperçues! Cela prouve une fois de plus que Safi a besoin d'une structure fixe permettant de centraliser les évènements culturels, de les héberger le cas échéant, et de veiller à ce qu'ils aient la visibilité souhaitée. Il est en effet dommage que le dynamisme de nos associations (Hawd Assafi, AFM, etc.)  et de nos instances académiques (FPS) ne soit pas soutenu par une structure professionnelle au service de la ville.
Ce texte est publié par Cinemasfi, l'agenda culturel de Safi.

Commenter cet article

nina de zio peppino 20/06/2007 16:06

Un évènement où l'on ne pourra pas y aller…Dommage.

Naim 18/06/2007 14:27

Effectivement, Vita, le lien sur Aissawa ne marche plus. Je vais essayer de le remplacer.Anouar, je ne savais pas que tu étais dérangé par la bonne musique. C'est juste une fois par an!

une marocaine 18/06/2007 14:22

Vous avez de la chance :) Profitez-en et savourer, savourer, savourer :)

Anouar 17/06/2007 20:37

C'est bien comme festival, mais pour les gens qui habitent tout près?Il vaut mieux choisir un endroit fait pour ce genre d'évenéments, comme ça en n'imposera plus la musique à des gens qui ont d'autres préoccupations que cela.

vita 16/06/2007 21:43

je viens d'acheter un disque sur les Aîssawas de Fès.Le lien d'explication de votre blog pour ce groupe ne fonctionne pas,j'aimerais bien avoir des renseignements