Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Royaume du Maroc perd un de ses grands hommes

Publié le par Naim

Driss-Benzekri.jpg
    Driss Benzekri, l'ex-prisonnier politique, et l'artisan-président de l'instance Equité et Réconciliation vient de s'éteindre suite à sa longue lutte contre le cancer. Cet homme a passé 17 ans de sa vie dans les prisons du Royaume sous le roi Hassan II. Son retour sur la scène publique et politique n'était jamais animé par un sentiment de vengeance. Bien au contraire, la réconciliation constituait pour lui un des chemins que doit prendre le Maroc du 21ème siècle. Son travail courageux au sein de l'instance précitée peut en témoigner. Il faut également noter que ssi Benzekri était
secrétaire général du Conseil Consultatif des Droits de l'homme.
    Un grand homme, digne et sincère, est décédé.
Mes sincères condoléances à sa famille et à tous les épris de la liberté.

Commenter cet article

lahboubi 23/05/2007 21:29

bien le bonjourun grand homme n'est plus ,une figure carismatique du militantisme des années de plomb vient de s'éclipser laissant derrière lui un énorme vide. nous sommes à Dieu et lui nous retournerons.

Hanane Elmajidi 23/05/2007 00:21

Bonsoir,Driss Benzakri , c'est une lueure  qui a tant eclairé le chemin du Maroc et du marocain surtout persecuté , un lueur qui nous a laissé dans les brumes.

SANA BARKATOU 22/05/2007 12:18

Excusez-moi monsieur mais la mort de Ssi Driss Benzekri vaut pour moi plus qu'un petit commentaire, si vous me le permettez j'en ai consacré un petit espace sur mon blog, et je serai honorée si vous le consultez.

Naim 22/05/2007 03:35

Vous avez raison de préciser que c'est ce genre d'hommes qu'il faut au Maroc du 2ème siècle. Des hommes (j'inclus les femmes bien évidemment) qui ont une vision à long terme, réaliste et optimiste. Comme le dit si bien Pénélope, pardonner même l'impardonnable est un acte qui fait avancer les choses. Bien sûr, Youssef, cela va de soi que pardonner n'est jamais oublier.

mehdi0386 22/05/2007 01:16

Je ne trouve pas de mots pour exprimer mes sentiments suite à la perte du père des droits de l'homme au Maroc. Le maroc a perdu un éminent intellectuel et un grand militant, la mémoire de Mr Driss Benzekri restera tjrs au fond de ns ... "inna lillah wa inna ilayhi la raji3oune"

Pénélope 21/05/2007 19:26

Ce sont ces hommes là, ceux qui savent construire dans l'épreuve, rester humbles quand ils sont enfin réhabilités, qui savent pardonner même l'impardonnable... ce sont ces hommes là qui construisent le monde de demain. Heureuse de découvrir, que ton pays, que j'aime comme le mien, offre au monde de ces lumières là.Bises Pénélope

Samira 21/05/2007 17:44

Notre pays a perdu l'un de ses hommes qui ont millité et n'ont pas cessé de le faire jusqu'au dernier souffle.Je compatis à la douleur de sa famille, ses proches et ses amis et je leur présente mes condoléances. ON EST A DIEU ET A LUI NOUS RETOURNONS   

youssef 21/05/2007 17:18

Une grande perte, un grand homme, qui a fait de sa vie une lutte effrénée contre l'injustice et l'arbitraire, à une époque ou le seul fait de parler était un crime chatiable. Il a toujours travaillé dans l'ombre et s'est éteint dans l'ombre, et si les hommes sont ingrats, l'histoire elle n'oublie jamais.A Dieu ssi DRISS.

Ahmed 21/05/2007 14:02

Le Maroc a perdu un grand homme, qui défendu les droits  des Marocains, il était  très courageux et travaillé au service de son  pays.

azmi 21/05/2007 13:49

Salut  Mr.Naim : La mort de ce grand militant  mérite un retour à son passé  volumineux de lutte contre l'injustice sociale.Que Dieu l'ait en sa sainte mésiricorde .Nous sommes à Dieu et à lui nous retournons.

h2m 21/05/2007 13:33

salut c'est encore moi !je voulais juste ajouter une phrase emprutée à Nass El-ghiwan et que je juge convenable àun tel événement."Ma hammouni ghir  r'jal ila da3ou"

h2m 21/05/2007 13:07

bonjour à tous:: d'abord ja tiens à remercier monsieur naim pour l'information...que dirais-je de plus?c'est l'histoire d'un homme et d'une lutte pour la liberté et pour la dignité...l'homme périt mais son histoire persiste...seule la mort peut battre les géants de l'histoirenous sommes àdieu et àlui nous retournons.