Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cinéma et Musique à l’honneur des Journées Cinématographiques de Safi !

Publié le

Cinéma et Musique à l’honneur des Journées Cinématographiques de Safi !

Dans le cadre de la 11ème édition des Journées Cinématographiques de Safi, l’équipe de recherche Littérature, Culture et Imaginaire à la Faculté Polydisciplinaire de Safi, Université Cadi Ayyad, organise un colloque international autour de la thématique « Cinéma et Musique ». Prévue les 11-12-13 mai prochain, cette édition comporte, en marge du colloque, des projections de films, des ateliers et un concert de musique.

« Le cinéma a toujours lié son destin à l’art musical, explique le professeur Rachid Naim, fondateur et directeur des Journées Cinématographiques de Safi, et avant même que les films aient pu se doter d’une composante sonore, la musique faisait son apparition dans le cinéma en accompagnant la projection de films muets. » La musique semble ainsi incontournable dans un art cinématographique qui se veut total. Elle est porteuse d’une plus-value essentielle. Les cinéastes l’ont très vite compris et l’ont adoptée, pour créer différents effets (accélération, dramatisation, identification, etc.) et parfois pour en faire la matière principale de leurs films (Amadeus de Miloš Forman, Le Pianiste de Roman Polanski, Le Concert de Radu Mihaileanu...)

S’inscrivant pleinement dans la thématique de cette année, le film d’ouverture de ces journées sera justement Amadeus, le chef d’œuvre de Miloš Forman, réalisé en 1984. Le film de clôture, quant à lui, sera le célèbre Transes (Al-Hal) d’Ahmed Maanouni. Il sera projeté en présence du réalisateur. Les Journées Cinématographiques de Safi seront clôturées, le vendredi 13 mai dans l’après-midi, par un concert-conférence donné par le musicien et professeur de luth Abdelhaq Ouardi.

Le colloque qui a pour mission d’analyser et d’explorer le lien, profond et intime, existant entre le cinéma et la musique verra la participation de plusieurs universitaires, académiciens, musicologues mais également des professionnels de l’image et de la musique représentant plusieurs pays : l’Algérie, l’Espagne, les Etats-Unis d’Amérique, la France, la Russie, le Sénégal, la Tunisie, ainsi que le Maroc, bien sûr. Ces participants sont invités, durant le colloque, à débattre autour de plusieurs axes, différents mais complémentaires, comme les représentations de la musique à l’écran, la musique classique et le cinéma, le film et le thème musical, Bollywood et la musique, le cinéma et le symphonisme…

 

Commenter cet article

khadija bel 03/05/2016 01:05

La musique a une place plus noble dans un film. Elle vient créer une a mbiance. Comme le dit si bien Henri de Carsalade, "elle s'insinue dans l'oreille sans qu'on la remarque; elle facilite le jeu des acteurs,donnant plus de sens à une expression, à un regard; si elle n'existait pas, on sentirait un vide.". Ainsi donc la musique de film apporte au cinéma une sorte de pouvoir qu'elle seule peut lui conférer. Ceux qui ont vu le film de Melville et de Cocteau,Les enfants terribles se souviennent de la musique de Vivaldi qui jouait le rôle de contrepoint dans l'univers baroque des jeunes gens.